L’étrange cas de Beinta Broberg…

Beinta Kristina Broberg vécu entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, elle fut l’épouse de trois pasteurs dont deux décédèrent et le troisième devint fou. Pour beaucoup, Beinta était un être maléfique…

Beinta Kristina Broberg est née en 1667. Elle était la fille du greffier-président de l’assemblée féroïenne, Peter Sørensen Broberg, et de Birgitte Marie Jensdatter Bøgvad. Ses parents étaient de la caste dirigeante et faisaient partie des hauts fonctionnaires qui avaient été envoyé dans l’archipel des îles Féroé afin de gérer les administrations.

C’est en 1695 qu’elle se maria avec Jónas Jónasen, qui était né vers 1660. Il était veuf et avait un fils. C’était le pasteur des îles du Nord. Il vécut avec Beinta dans le presbytère d’Ónagerðí. Tout laissait penser que tout allait bien pour le couple, mais l’homme d’église décéda en 1700 sans vraiment d’explication. Le mariage fut donc de courte durée, heureusement pour Beinta, elle pu vivre durant un an encore dans la maison qu’elle partageait avec Jónas.

En 1702, elle épousa à nouveau un pasteur, Niels Gregersen Aagaard. Le jeune couple s’installa sur l’île de Vágar. C’est là que Niels officia durant le reste de leur vie de couple qui ne dura que quatre ans. En effet, il décéda dans des circonstances assez mystérieuses.

En plus de ces deux étranges décès, des rumeurs racontent que Beinta maltraitait le personnel du presbytère.

Il semblerait que Beinta n’eu pas de chance avec ses maris. Mais, rapidement, en 1706, elle épousa son troisième mari. En effet, il était coutume que la femme d’un pasteur épouse son successeur. Peter Ditlevsen Arhboe fut donc son troisième époux. Tout semblait aller bien quand en 1718 le pauvre homme sembla perdre la raison. Il fut démis de ses fonctions de pasteur étant donné, d’après les documents de l’époque, qu’il souffrait d’une maladie mentale.

Il n’en faudra pas plus pour que des personnes commencent à raconter que Beinta Broberg était une personne malfaisante. Certains habitants la traitaient de sorcière et qu’elle aurait empoisonné ses deux premiers époux avant de rendre fou le dernier.
Elle réussit quand même à avoir quatre enfants, trois filles et un garçon. Elle mourut le 15 février 1752 et son mari le 7 janvier 1756.

Beinta Broberg resta dans la mémoire collective des îles Féroé comme étant « Bente la mauvaise », et, malheureusement, elle fut à titre posthume devenue l’une des femmes les plus célèbres des Féroé…

Avait-elle vraiment pratiqué la sorcellerie et tuée ses premiers maris et rendu fou le dernier ? On ne le sera sans doute jamais…

Publicités

  2 comments for “L’étrange cas de Beinta Broberg…

  1. 2 mai 2019 à 14 02 02 05025

    sûrement de la sorcellerie
    ça ressemble à du Lovecraft!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :