L’étrange histoire de Gottliebin Dittus

Gottliebin Dittus est née le 13 octobre 1815 et est décédée le 26 janvier 1872. Elle était une femme simple, ayant grandi dans le village de Möttlingen, au-dessus de Calw. Elle a utilisé toutes les opportunités d’éducation qui se sont présentées à elle dans sa vie marquée par la pauvreté et l’étroitesse : l’école du village, l’enseignement de la confirmation, les services religieux et l’enseignement des enfants avec le pasteur de Möttlingen, Christian Gottlob Barth.

La lutte de Gottliebin Dittus

Au printemps de 1840, Gottliebin Dittus et ses quatre frères et sœurs orphelins vivaient dans une maison aux abords de Möttlingen. Gottliebin commença à avoir des crises étranges qui alarmèrent progressivement tout le village. Finalement, le pasteur Johann Christoph Blumhardt fut contraint de l’aider.

Gottliebin souffrait de crises d’évanouissement et de convulsions. Des bruits inexplicables se faisaient entendre dans sa maison, et elle racontait qu’une forme transparente, visible seulement par elle, demandait des papiers cachés dans la maison. Ces papiers, une fois trouvés, furent interprétés comme des outils pour pratiquer la sorcellerie.

L’intervention de Johann Christoph Blumhardt

Blumhardt, convaincu qu’il y avait quelque chose de démoniaque à l’œuvre, décida d’intervenir. Il évita toute action exorciste et se fia uniquement à la prière. Il encouragea également Gottliebin à prier. Même lorsque la maladie de Gottliebin s’aggrava de manière dramatique, Blumhardt resta fidèle à sa méthode.

La guérison

À Noël 1843, la « possession » se transféra à Hansjörg et Katharina, le frère et la sœur de Gottliebin. Selon le récit de Blumhardt, un « démon » se fit entendre de Katharina, prétendant être un noble ange de Satan devant maintenant descendre dans l’abîme. De Katharina, il fut crié : « Jésus est vainqueur ! Jésus est vainqueur ! ». C’est à ce moment que la lutte de deux ans prit fin.

Gottliebin fut guérie et put mener une vie normale. Une renaissance de tout le village suivit, avec des guérisons de maladies mentales et physiques.

Après la guérison

Gottliebin Dittus est devenue une autre personne, tout comme son pasteur. Ils ont expérimenté la fidélité de Dieu dans la prière. Dans ces événements bouleversants, ils ont vu la mission de travailler pour la victoire finale de Dieu sur le royaume des ténèbres. Lorsque Blumhardt a fondé un centre de soins spirituels à Bad Boll en 1852, Gottliebin, avec la femme de Blumhardt, Doris, a dirigé l’importante économie domestique.