La terrible histoire du Manila Film Center…

Nous sommes dans les Philippines, à Manille, en 1981 durant des travaux, le centre culturel sera le théâtre d’un accident tuant 169 personnes, leurs corps sera couler dans le béton du bâtiment…

Avant le Manila Film Center, les Philippines n’avaient pas d’archives cinématographiques nationales officielles, c’est pourquoi en janvier 1981, la première dame de l’époque, Imelda Marcos, a dirigé la construction du premier centre de Manille.

Au moment de l’accident, le centre était déjà en retard, avec un événement majeur au calendrier. Les futurs invités incluraient Ben Kingsley, Robert Duvall et George HamiltonL’échafaudage s’est effondré, et au moins 169 travailleurs sont tombés et ont été ensevelis sous du ciment humide à séchage rapide. Une couverture de sécurité a été immédiatement imposée par la dictature de Marcos.

 Après l’accident, l’administration Marcos a immédiatement verrouillé le bâtiment, ne permettant à personne d’entrer ou de sortir, y compris le personnel ambulancier, jusqu’à près de 9 heures plus tard, longtemps après le séchage du ciment.

Dans les années qui ont suivi la fermeture du Manila Film Center en tant que centre cinématographique en 1990, il a abrité plusieurs organisations, y compris des organisations gouvernementales philippines, telles que le Département des travaux publics et des autoroutes (DPWH).

Aucune de ces organisations n’a traîné très longtemps. Depuis, de nombreuses équipes d’enquêtes paranormales s’y sont rendu.  Certaines ont révélé des niveaux étonnamment élevés de phénomènes. Ils ont aussi enregistré un certain nombre de phénomènes vocaux électroniques (EVP).

Certaines personnes pensent que ce lieu est hanté, et qu’il s’agit presque d’une tombe. Pour d’autres il ne s’agirait que de légendes urbaines…