L’incroyable disparition de cinq jeunes gens de Yuba City…

C’est dans la nuit du 24 février 1978 que cinq jeunes hommes de Yuba City en Californie disparaissent. On ne retrouvera que quatre des corps…

Ce soir-là, un groupe de cinq hommes, Bill Sterling, 29 ans, Jack Huett, 24 ans, Ted Weiher, 32 ans, et Jack Madruga, 30 ans, Gary Mathias, 25 ans se rendent à un match de basket universitaire. Ils sont amis depuis longtemps et ils sont tous les cinq fans de sport. Ils souffrent tous les cinq de troubles mentaux, mais cela ne les empêche pas de sortir. Après la victoire de leur équipe, ils décident de se rendre dans une supérette pour acheter de quoi manger, des sodas et du lait. La vendeuse se trouvant sur les lieux fut irrité de voir des clients arrivés vers 22 h, juste avant la fermeture, mais elle les servit quand même. Il faisait très froid ce jour-là, l’hiver était bien avancé et les routes étaient couverte de neige. Le groupe parti du magasin et ce fut la dernière fois qu’ils furent aperçus en vie.
Chez eux, certains des parents des hommes étaient restés debout pour s’assurer qu’ils reviendraient. Quand le matin est arrivé et qu’ils ne l’avaient pas fait, la police a été prévenue.


La police des comtés de Butte et de Yuba a commencé à fouiller le long de la route empruntée par les hommes jusqu’à Chico. Ils ne trouvèrent aucune trace d’eux, mais quelques jours plus tard, un garde forestier de la Plumas National Forest raconta aux enquêteurs qu’il avait vu une voiture du même modèle que la leur stationné le long de la route Oroville-Quincy dans la forêt le 25 février. Il ne s’était pas inquiété, car de nombreux habitants de la région faisaient du ski durant cette période. Après avoir lu le bulletin des personnes disparues, il a reconnu la voiture et y a conduit les policiers le 28 février.


À l’intérieur de la voiture, il y avait une preuve suggérant que les hommes étaient à bord entre le moment où ils ont été vus et le moment où elle a été abandonnée. Les emballages, les cartons vides et les canettes achetées à Chico étaient présents, ainsi que des programmes du match de basket qu’ils avaient regardé et une carte routière soigneusement pliée de la Californie. Mais la découverte de la voiture a soulevé plus de questions que de réponses.


Le premier était son emplacement, à 110 km de Chico, loin de toute route directe vers Yuba City ou Marysville. Aucune des familles des hommes ne pouvait comprendre pourquoi ces hommes auraient pu emprunter un long chemin de terre sinueux une nuit d’hiver dans une forêt de haute altitude, sans aucun vêtement supplémentaire.
De même, la police n’a pas compris pourquoi les hommes avaient abandonné la voiture. Ils avaient atteint 1 400 m d’altitude le long de la route, à peu près à l’endroit où se trouvait la ligne de neige à cette époque de l’année, juste avant l’endroit où la route était fermée pour l’hiver. La voiture était restée coincée dans des congères dans la neige, et il était évident que les roues avaient tourné pour tenter de s’en échapper. Mais la police s’est rendu compte que la neige n’était pas si profonde que cinq jeunes hommes en bonne santé n’auraient eu aucun mal à faire sortir le véhicule.


Les recherches continuèrent, mais personne ne découvrit les cinq occupants du véhicule.
Des avis de recherche furent émis et un témoin raconta avoir vu la voiture dans la nuit du 24 et 25 février. Il affirme avoir vu un groupe de personne autour du véhicule ainsi qu’une femme portant un bébé dans les bras. Il se serait arrêté pour demander de l’aide se sentant souffrant, mais à ce moment-là les phares du véhicule auraient été éteint et les personnes se serait tu. Il aurait aussi vu une camionnette se garer derrière lui avant qu’il reprenne la route.

Une femme travaillant dans un magasin à 48 km de l’endroit où a été retrouvé le véhicule raconte avoir vu quatre des hommes qui ont disparu deux jours après que l’on ait perdu leurs traces. Deux des hommes, qu’elle a identifiés comme étant Huett et Sterling, étaient dans la cabine téléphonique à l’extérieur tandis que les deux autres sont entrés. Ils étaient dans une camionnette rouge. Des détails supplémentaires sont venus du propriétaire du magasin. Il a dit aux enquêteurs que des hommes qu’il pensait être Weiher et Huett étaient entrés et avaient acheté des burritos, du lait au chocolat et des boissons non alcoolisées.


Le 4 juin, avec la plus grande partie de la neige de haute altitude fondue, un groupe de motocyclistes s’est dirigé vers une remorque entretenue par le Service des forêts dans un camping à l’écart de la route à environ 31,2 km de l’endroit où la Montego avait été retrouvée. Une fenêtre avant avait été brisée. Quand ils ont ouvert la porte, ils ont été envahis par l’odeur de ce qui s’est avéré être un corps en décomposition à l’intérieur. Il a ensuite été identifié comme étant celui de Weiher.


L’autopsie a montré qu’il était décédé des suites d’une famine et d’une hypothermie. Il avait perdu près de la moitié de son poids la croissance de sa barbe suggère qu’il a vécu aussi longtemps que 13 semaines après son rasage. Ses pieds étaient gravement gelés, presque gangrenés.


Le lendemain, les policiers ont trouvé des restes identifiés plus tard comme Madruga et Sterling, situés de part et d’autre de la route à 18,3 km de l’endroit où se trouvait la voiture. Le corps du premier avait été partiellement consommé par des animaux. Il ne reste que des os du second dispersés sur une petite surface. Les autopsies ont montré qu’ils étaient tous les deux morts d’hypothermie.


Deux jours plus tard, le père de Jack Huett a trouvé l’épine dorsale de son fils sous un buisson à 3,2 km au nord-est de la remorque. Ses chaussures et son jean à proximité ont permis d’identifier le corps. Le lendemain, un shérif adjoint a découvert le crâne en aval de la brousse à un peu moins de cent mètres de là.


Une douzaine de boîtes de conserves provenant d’un hangar de stockage à l’extérieur de la remorque avaient été ouvertes et leur contenu consommé, mais un casier dans le même hangar abritant un assortiment encore plus grand d’aliments déshydratés, de quoi nourrir les cinq hommes pendant un an si nécessaire, mais personne n’y avait touché.


Les disparus avaient sans doute vécu quelques semaines dans la remorque, mais rien n’explique pourquoi ils avaient décidé d’arrêter de se nourrir. De plus, il y avait de quoi faire du feu dans la cheminée ainsi que des allumettes, mais personne ne les a utilisés. Il semble que les trois derniers survivants soient partis à pieds et soient mort de froid. Pourquoi sont-ils partie au lieu d’attendre et se tenir chaud ensemble ? Gary Mathias quant à lui n’a jamais été retrouvé.


Certaines personnes pensent que du fait de leurs problèmes mentaux, ils ont pris de mauvaises décisions qui leur auraient emmené droit vers la mort.


On ne sera sans doute jamais ce qui s’est passé et pourquoi ces cinq jeunes hommes sont morts…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :