L’étrange histoire de momies traversant les mers…

Si beaucoup d’entre nous connaissent l’histoire de la malédiction de Toutankhamon, il existe toutefois des histoires beaucoup plus anciennes. Celle dont on va parler aujourd’hui date du dix-septième siècle…

D’après un livre de Louis Penicher, « traité des embaumements selon les anciens » datant de 1699 un voyageur, un certain Radzevil, raconte avoir acheté deux momies dans la ville d’Alexandrie. Notre homme d’origine polonaise, aurait fait l’acquisition du corps d’une femme et d’un homme afin de les emportés en Europe.
Les cadavres de nos malheureuses momies auraient été découpés et placés dans six coffres fabriqués à l’aide d’écorces séchées. Un septième coffre contenait les idoles ainsi que les talismans qui avaient été placés autour et dans les momies. Afin de les faire passer sans difficulté dans les cargaisons, il raconta que les coffres ne contenaient que des coquillages venant d’orient. En effet, le transport de cadavre sur un navire risquait d’éveiller certaines craintes et superstitions qui étaient, dans notre cas, peut être fondé…

Radzevil raconte qu’il aurait aidé un prêtre à revenir de Jérusalem en le faisant monter sur le bateau avec lui et la curieuse marchandise qu’il transportait.
Durant la traversée, le prêtre aurait commencé à prier. Notre voyageur raconte qu’à ce moment-là, une tempête se serait déclarée. Après celle-ci, l’abbé raconta que le voyage allait subir de nombreux obstacles et qu’il y aurait deux spectres qui hanteraient le navire. Des membres d’équipages auraient, en effet vu deux fantômes. Pour Radzevil il ne pouvait que s’agir d’histoire et il ne vit pas le lien avec la présence des deux corps embaumés dans les cales.

Quelque temps après, une tempête traversa à nouveau le chemin du bateau. Celle-ci était beaucoup plus violente que la précédente et deux fantômes apparurent. Les deux esprits étaient ceux d’un homme et d’une femme qui ressemblaient aux deux momies. Ils étaient habillés de tenues égyptiennes similaires, d’après le voyageur, à celle dont été revêtu les deux corps. Radzevil décida de faire jeter les coffres. La tempête étant malheureusement trop forte, il ne put pas le faire tout de suite n’étant pas autorisé à aller dans les soutes du navire.

La tempête se calma finalement. Le capitaine accepta que son passager entre en cale et Radzevil put faire jeter les malles sans que l’équipage sache ce qu’elles contenaient. Le prêtre qui se trouvait avec eux leur dit qu’à présent tout irait bien. Il semble qu’il n’y a eu aucune nouvelle difficulté pour le reste de la traversée. Radzevil fut quand même réprimandé par le capitaine du navire, s’étant rendu compte qu’après que le chargement fut jeté par-dessus bord plus rien ne se passa.

Ce livre qui date de 1699 est sans doute l’un de premier texte occidental rapportant une histoire de malédiction de momie. Sans les mythes et les textes de littérature actuelle, il est intéressant de voir son auteur parle de phénomènes limite paranormaux lié à ces corps. De plus, son ouvrage traite de l’embaumement des corps et n’a rien de littéraire ou de mythologique. Il ne fait que relaté une histoire provenant de lettres du sieur Radzevil, un noble Polonais. Reste qu’il n’y a pas vraiment de moyen, aujourd’hui, de vérifier l’authenticité de cette première affaire de malédiction de momie…



Catégories :Mystère & co

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :