Crypto & Créatures

Les surprenants Leprechauns de Carlingford…

Il existe de nombreuses créatures féeriques et de toutes, c’est le Leprechaun qui symbolise l’Irlande. En 2009, un certain McCoillite a réussi à créé une zone protégé autour de la montagne se trouvant à proximité de la ville de Carlingford par l’Union européenne, mais tout à commencer à 1989…

En effet tout commença en 1989, un homme appelé PJ O’Hare, un propriétaire de pub, était en train de jardiner. Il raconte avoir entendu un cri provenant de la montagne de Foy. Le cri était suffisamment étrange pour qu’il se décide à s’y rendre afin de savoir ce qui s’était passé. Une fois arrive sur les lieux d’où provenait le hurlement, il a eu la surprise de trouver des vêtements de très petite taille de couleur verte et un squelette humanoïde. À côté de ces restes se trouvait quatre pièces d’or… Notre témoin plaça ces vestiges dans une vitrine en verre dans son pub. Il ne faisait aucun doute pour lui qu’il était en présence des restes d’un leprechaun.

Dans le région certaines personnes restait sceptique dont un ami de O’Hare, McCoillite qui voulait vérifié s’il y avait d’autres lutins dans la région. Pour ce faire, il a organisé une chasse au leprechaun. Il avait cache cinq statues en céramique et mille livres irlandaises pour celui qui les trouverait. Il espérait ainsi que les gens en cherchant les lutins en croiseraient des vrai… Mais en vain… Depuis la tradition perdure…

Cette histoire aurait pu s’arrêter là, mais quelques années plus tard, après la mort de O’Hare, les quatre pièces d’or se trouvant dans la vitrine aurait disparut… Puis finalement retrouvé dans un porte monnaie dissimulé dans un des murs de la maison de McCoillite. Ce fut un premier événement avant d’autres rencontres.

En effet, quelque temps plus tard McCoillite promenait son chien dans les montagnes voisines, en marchant, il a eu la surprise de voir trois leprechauns assis sur un rocher. Lui et son chien furent comme paralysés durant plusieurs minutes avant que les lutins ne disparaissent. En rentrant chez lui, il raconta l’histoire à sa femme. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle lui dit qu’il avait disparu durant sept heures. Cet événement fut pour lui une révélation sur l’existence réelle des créatures féeriques.

Il fit une autre rencontre, elle aussi troublante. Un jour, il aurait croisé un Leprechaun nommé Carriag. Celui-ci lui raconta qu’il était l’ainée de deux cent trente-six lutins. Tous vivaient dans la montagne voisin. D’après ses dires, il y avait des millions d’autres leprechaun en Irlande, mais son peuple était en train de disparaître. En effet, la disparition de la croyance dans les êtres féeriques les ferait disparaître.

Que ce soit en Irlande, Angleterre, Finlande, Danemark, beaucoup de personnes croient encore aux histoires et légende de fée. Cette histoire est étonnante, mais l’on peut encore voir aujourd’hui les vêtements et le squelette du Leprechaun. Malheureusement rien de vraiment scientifique et concluant n’a prouvé la véracité de ces artefacts. Difficile de dire si c’est histoire sont authentique ou sont de simple supercherie.

Depuis McCoillite ainsi que plusieurs autres croyants, militent pour la protection des êtres du petit peuple. Leur plus grande victoire date de 2009 où une zone a été créée par l’union Européenne afin de protéger les montagnes de la région de Calingford ainsi que leurs habitants féeriques…

Publicités

Catégories :Crypto & Créatures

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.