La stupéfiante histoire des Bean…

Nous sommes au seizième siècle en Écosse dans la région de l’East Lothian à quelques kilomètres d’Edimbourg. Alexander « Sawney » Bean connu pour être un fainéant notoire allait devenir une source d’inspiration pour le cinéma d’horreur et plus particulièrement pour un film, la colline a des yeux, de Wes Craven.

L’histoire nous raconte qu’Alexandre Bean était né dans un village près d’Édimbourg, son père était fossoyeur et tailleur de haies. Mais le fils qui était assez oisif refusa de reprendre le travail de son père et s’enfuit avec une femme, n’aimant pas non plus travailler, le couple parfait en quelque sorte.

Les jeunes amoureux s’installèrent dans une grotte située sur une route près de Galloway. À ce moment, ils fondèrent ce que l’on pourrait décrire comme une famille, enfants et petits-enfants naquirent pratiquement tous d’union incestueuse. En tout, il y eut huit fils, six filles, dix-huit petits-fils et quatorze petites-filles. Une charmante fratrie faisant penser aux charmantes familles de massacre à la tronçonneuse et autres films du genre…

D’ailleurs, l’horreur ne s’arrêtait pas là. En effet pour faire vivre toute cette assemblée l’histoire raconte que les membres de la famille Bean s’attaquaient aux voyageurs qui passaient dans la région se nourrissant de la chair des victimes et récupérant leurs biens. La chair était conservée dans une saumure, mais il semble qu’ils ne manquent pas de nourriture, d’après certains témoignages un millier de personnes aurait été porté disparues, et certains de restes des passants étaient jetés à la mer tellement la nourriture était abondante…

Les méthodes de la famille étaient très rodée, jamais il ne s’attaquait à plus fort qu’eux, il gardait toujours une supériorité numérique et leur grotte était suffisamment cachée pour qu’on ne puisse pas les retrouver.

Mais les meilleures choses ont une fin, en effet un jour, un couple qui revenait d’une promenade à cheval tomba nez à nez avec la famille Bean qui leur avait tendu un piège. Après une lutte acharnée, la femme tomba au sol se faisant dévorer sur place. Le mari se bâtit du mieux qu’il put, et heureusement pour lui la chance lui sourit, en effet un groupe de forain passant par là le secouru, la famille de l’horreur s’enfuit devant l’attroupement.

L’homme et les forains décidèrent d’aller à Glasgow afin d’informer les magistrats. Ceux-ci informèrent le roi Jacques VI qui en fit une affaire personnelle. Une trouve fut formée et c’est avec des chiens et quatre cents hommes que la piste remonta jusqu’à la grotte. Sur place, ils furent en face d’un spectacle terrifiant, des membres humains étaient fixés au plafond afin de sécher, dans des tonneaux des restes de corps étaient mis en saumure, et tout autour on pouvait voir le reste de leur butin, des objets et de l’argent volé à leurs victimes.

La famille Bean ne chercha pas à s’enfuir et ils furent tous capturés vivant et transférés à Edimburg. À ce moment, ils furent exécutés sans procès. On coupa les mains et les parties génitales des hommes les laissant mourir entièrement vidé de leur sang, pour les femmes et les enfants, ce fut le bûcher après avoir vu leurs compagnons mourir…

Si certains pensent que cette histoire est authentique, d’autres estiment qu’il ne s’agit que d’une légende qui aurait été créée au dix-huitième siècle.



Catégories :Mystère & co

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :