L’étrange corps retrouvé dans un cylindre…

C’est en 1945 qu’un étrange cadavre est découvert dans un cylindre. La cause du décès et la raison pour laquelle le corps était dans le cylindre restent inconnues…


En 1943 des soldats américains ont commencé à nettoyer une zone derrière une église près de Bondary Street à Liverpool. Un bulldozer a mis à jour un tube qui avait été enterré là. Une des extrémités était boulonnée l’autre avait été écrasé lors de l’excavation. Ce tube mesurait deux mètres de long sur quarante-huit centimètres de diamètre. Aucune trace de peinture n’a été trouvée à l’intérieur du cylindre.


Le 13 juillet 1945, trois petits garçons jouaient avec le cylindre. Ils roulaient dans les rues quand on a essayé de voir ce qu’il y avait à l’intérieur. Au début, ils ont vu ce qui semblait être une chaussure, cependant, en y regardant de plus près, elle semblait faire partie d’un squelette humain. La police fut contactée et se rendit sur place. Le contenu s’est révélé être un squelette humain complet accompagné d’un certain nombre d’objets.


Le corps appartenait à un homme d’environ un mètre quatre-vingt ayant entre vingt-cinq et cinquante ans. L’homme avait rampé dans le cylindre. La position du squelette suggérait que l’homme était couché et utilisait une brique enveloppée dans un sac comme oreiller à sa mort. Le corps a été retrouvé entièrement vêtu. Ses vêtements étaient d’époque victorienne et de bonne qualité.


En plus de ses vêtements, on retrouva plusieurs objets.
Deux journaux intimes datés de 1884 et 1885 pratiquement illisibles. Une entrée de journal datée de juin 1885 notait un « rendez-vous pour 13 heures avec F C Gredy at Cons »
Une carte postale (délabrée, mais reconstruite par le coroner), cachet de la poste de Birmingham, datée du 3 juillet 1885. La carte postale a été adressée à T C Williams par MA E Harris.
Un mouchoir
Une broche
Une chevalière en or portant une pierre verte mouchetée de rouge. La chevalière était très usée et portait la marque «Londres 1859».
Une note d’information du London North Western Railway datée du 27 juin 1885.
Cinq feuilles de compte (quatre inutilisées) de T C Williams and Co.
Un reçu de tête de facture de T C Williams and Co, Leeds St, Liverpool.


Le cylindre semble avoir été scellé avec l’homme à l’intérieur aux deux extrémités, l’une d’elle s’est ouverte au moment de l’excavation . Il serait mort asphyxié dedans. En effet, le corps ne portait aucune trace de meurtre.


L’hypothèse retenue serait qu’il s’agissait T C Williams, un fabricant de peintures et de pinceaux du 5 Leeds Street, Liverpool. Williams a été déclarée en faillite le 10 mars 1884. L’enquête a émis l’hypothèse que Williams avait quittée le domicile familial en raison de difficultés financières et dormait dans le tube. Personne ne sait toutefois comment il se serait trouvé enfermé dans ce cylindre. Selon les dossiers obtenus par l’enquête, la femme de Williams a été enterrée seule à Liverpool, mais aucun dossier de la mort de Williams ou de son enterrement à Liverpool n’a pu être trouvé.


Si le tube a été scellé difficile de croire qu’il ne se serait pas débattu ou aurait appelé à l’aide. Avait-il été drogué ? Empoisonné ? Ou bien serait-il mort de façon naturelle ? On ne le sera sans doute jamais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :