L’effrayant collectionneur d’os d’Albuquerque…

C’est entre 2002 et 2005 qu’un meurtrier en série à sévie dans la région d’Albuquerque, malgré le nombre de cadavre retrouvé on n’a jamais découvert son identité…

C’est en 2009 qu’une femme vivant de la région et qui promenait son chien dans une partie désertique de la région d’Albuquerque découvre un os. Elle contact immédiatement la police qui se rend sur place.

C’est une véritable fausse commune que les autorités découvriront. En tout, onze cadavres seront mis à jour dans la même zone. En plus de ces morts, on découvrira un enfant à l’état de fœtus. Les os étants mélanger entre eux il faudra plusieurs semaines afin de déterminer le nombre exact de corps ainsi que leurs identités.

Il s’agit de onze femmes toutes âgées entre 15 et 35 ans connus pour être en lien avec la drogue ou la prostitution. Elles seront toute identifiées comme étant : Jamie Barela, Monica Candelaria, Victoria Chavez, Virginia Cloven, Syllania Edwards, Elan Cinnamon, Doreen Marquez, Julie Nieto, Veronica Romero, Evelyn Salazar et Michelle Valdez.

La police identifia un suspect potentiel. Un certain Lorenzo Montoya. Lorenzo Montoya avait un casier judiciaire plutôt suspect. Non seulement il habitait près du lieu de sépulture, mais il avait été arrêté en 1999 pour avoir tenté d’étrangler une prostituée qu’il avait prise et emmenée dans une zone isolée. En 2006, Montoya est décédé après le meurtre de Sherick Hill, une autre prostituée. Montoya avait engagé Hill, puis l’avait ligotée et étranglée. Son petit ami, qui l’avait suivi, est entré et la tué Montoya en état de légitime défense.

Les crimes semblent s’être arrêtés après son décès. Personne ne sait réellement si le meurtrier était bien Montoya. Dans le cas de crime sur des prostituées, il est toujours difficile de savoir exactement le nombre de victime. Elles sont souvent isolées et peu de gens se soucis de leurs sorts. Reste tout de même à savoir pourquoi le meurtrier plaçait ses victimes toujours au même endroit et dans la même fosse. Les corps était malheureusement trop vieux pour permettre de trouver un mode opératoire et savoir si l’assassin n’a pas tuer ailleurs. Bref, plein de question sans réponse dans cette affaire…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :