L’étonnant décès d’Eugène Izzi…

Cette curieuse affaire date de 1996, un auteur a été découvert mort dans des circonstances très étranges et qui n’ont jamais été expliqués…

Nous sommes le 7 décembre 1996 à Chicago. Un passant qui marchait dans la Michigan Avenue regarde en hauteur et voit avec stupéfaction un homme pendu au quatorzième étage d’un bâtiment. Il prévient les autorités et la police arrive sur place quelques minutes plus tard.

En arrivant sur les lieux, la scène est surréaliste. La victime est pendue par une corde qui est accrochée à un bureau en métal. Au sol, on peut voir un pistolet chargé, mais qui n’a pas été utilisé. Le corps était celui d’Eugène Izzi, un écrivain.

En plus de cette mort étrange, dans ses poches, on a retrouvé des articles de presse sans lien direct avec les faits. Il avait aussi un poing américain et une cannette qui aurait pu servir de matraque. Il était recouvert d’un gilet par balle. Il avait aussi avec lui une liste de coups de fil de menace qu’il avait reçu et pas loin de cinq cent dollars en espèces. Dans la pièce, se trouvait aussi un manuscrit de huit cent pages, l’ébauche d’un nouveau roman.

D’après l’enquête qui a été effectué, Eugène se serait suicidé. Certains de ses proches n’ont jamais été convaincu, ce n’était pas un homme suicidaire et il n’aurait pas aimé faire la une des journaux pour un suicide aussi spectaculaire.
En plus de cela, plusieurs points semblent étranges. En effet, pourquoi ne pas avoir utilisé le pistolet pour se suicider, il était plus simple de se tirer une balle dans la tête que de s’accrocher à un bureau et de se jeter par la fenêtre. S’il s’agissait d’un meurtre, pourquoi se donner autant de mal à le soulever et le jeter par une fenêtre, l’homme ne pesait pas loin de cent kilogrammes et se seraient débattu. Le dernier point reste le plus incroyable…

Dans le manuscrit, il y a un passage qui raconte qu’un romancier aurait été tué. Celui-ci aurait été tué par des miliciens de l’Indiana. Il aurait été jeté par une fenêtre du quatorzième étage pendu par une corde accroché à un bureau. La victime aurait eu un poing américain sur lui et une masse…

Personne ne sait vraiment ce qui s’est passé ce jour-là. Simple suicide ? A-t-il tenté de reproduire la scène de son livre ? Avait-il eu une prémonition et aurait été agressé ? On ne sera sans doute jamais la vérité. L’enquête a été fermée et le mystère restera entier…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :