L’incident d’Hollinwell…

C’est en juillet 1980 que trois cent enfants auraient souffert d’un étrange mal dont l’origine n’a jamais été déterminée…

Nous sommes le dimanche 13 juillet 1980, comme tous les ans à Hollinwell se déroule un festival. La Forest League of Juvenile Jazz Bands a décidé d’organiser un spectacle de charité, créant ainsi un concours de cuivres et de fanfares juniors, avec des participants venant de tous les East Midlands. Environ cinq cent enfants de onze fanfares étaient présents, dont beaucoup ont été emmenés par des autocars. Comme le spectacle devait commencer à 9 heures, beaucoup d’enfants étaient fatigués de leur voyage et nerveux à l’idée de jouer. Malgré cela, l’ambiance était festive et la fête battait son plein.

C’est vers 10 h 30 que des enfants ont commencés à s’effondrer sans explication. La pathologie semblait se répandre comme sous l’effet d’une maladie contagieuse. En plus des chutes, les enfants souffraient de vomissement, de maux de gorge de douleurs aux yeux ainsi que de vertiges. En tout, environ trois cent enfants, adultes et bébé souffriront de cet étrange mal. La plupart d’entre eux ont été transférés dans des hôpitaux proches.

Personne n’a jamais découvert ce qui est arrivé à toutes ces personnes. Les hypothèses sont nombreuses. Certaines personnes pensent qu’il pourrait s’agir d’un phénomène d’hystérie collective. Une autre possibilité serait une intoxication liée à l’eau ou bien une intoxication alimentaire.

Une possibilité plus probable serait une intoxication liée au tridémorphe qui avait été pulvérisé dans les champs se trouvant à proximité. Ce produit a été depuis interdit en 2000 par le gouvernement britannique qui avait été considéré comme moyennement dangereux en matière de nocivité.

L’enquête officielle conclut à un phénomène d’hystérie de masse. En effet, certains des symptômes correspondent à ce type de phénomène. La fatigue et le stresse des enfants auraient contribué à un phénomène de panique qui aurait provoqué ces symptômes.

Les victimes attendent toujours une explication sur cette affaire. Malheureusement, le gouvernement anglais refuse pour le moment de rouvrir l’enquête sur cet incident…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :