La terrifiante comtesse de Russie…

Si tout le monde connaît la comtesse Erzebeth Báthory, une autre comtesse aurait sévi au dix-huitième siècles, Daria Nikolaïevna Saltykova…

Daria Nikolaïevna Saltykova Est née en 1730, elle est de noble lignage et épouse le comte Gleb Alexeïevitch Saltykov très jeune. De ce mariage, elle aura deux fils qu’elle élèvera pratiquement seule, en effet, son époux décédera alors qu’elle n’avait que 26 ans.

Avec le décès de son mari, elle hérite d’une grande fortune lui permettant de vivre richement pour le reste de ses jours. Elle était jeune, la vie devant elle et tout pour être heureuse. Elle possédait une suite importante de domestiques et vassaux.

Le temps faisant, elle prit un amant. Et il semble que c’est à cette époque qu’elle a commencé à avoir des désirs macabres. En effet, en découvrant que son amant s’était marié en secret, elle devint presque folle et tenta de le tuer de ses propres mains… l’amant et sa femme prirent la fuite, mais c’est à ce moment-là que Daria commença à haïr les autres femmes.

L’histoire raconte qu’elle aurait commencé à torturer à mort des jeunes filles et des enfants, elle aurait aussi fait exécuter des femmes enceintes. Pour notre comtesse, toute erreur de ses servants sert d’argument pour les battre et les torturer. Ces meurtres passent dans le système russe pour de simples punitions qui ont mal tourné.

Si personne ne fit attention aux plaintes des serfs, le haut rang de la comtesse la protégeait, deux survivants se rendirent à Saint-Petersbourg. Ils rassemblèrent des témoignages et les présentèrent à l’impératrice Catherine II. Afin de rester juste et impartiale, elle déclencha une enquête et fit arrêter Daria.

L’enquête dura six ans, malgré la peur des serfs et des témoins, l’enquête mis à jour cent trente-huit morts non expliquées. Elle fut reconnue toutefois coupable de seulement trente-huit meurtres. La peine de mort avait été abolie, elle fut seulement commandée à la prison à vie. La plupart des décès sont des jeunes filles entre dix et douze ans. La comtesse avait une haine farouche envers les jeunes filles, peut être à cause de son ancien amant qui s’était marié avec une jeune femme.

Elle fut emprisonnée dans un sous-sol de couvent, elle perdit ses titres de noblesse. Finalement quelques années avant sa mort, elle eue le droit à une fenêtre. En trente-trois ans de détention, elle avait sans doute perdu la raison et elle crachait et jetait des objets aux passants. Finalement, elle décéda et fut enterrée près de sa famille.

Personne ne sut vraiment ce qui avait emmené cette comtesse à torturer et tuer comme elle l’a fait. Certains parlent de vampirisme, mais il est possible qu’ils confondirent cette comtesse avec celle de Roumanie…



Catégories :Mystère & co

Tags:,

3 réponses

  1. Bonjour,
    vous pouvez mettre cette photo, libre de droit

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :