Spiritisme

La mystérieuse photo de fantôme des années trente…

Cette nouvelle affaire commence dans les années 1930, un homme qui visitait l’abbaye de Lesnes avait pris un étrange cliché de fantôme…

Karen Sowsbery et sa fille ont retrouvé l’étonnante photo de leur aïeul depuis elles se rendent toutes les deux régulièrement dans l’abbaye dans l’espoir de revoir l’étrange apparition.

Sur le cliché, on peut voir une forme translucide humanoïde qui n’est pas sans rappeler un homme portant une ancienne tenue de cavalier. L’image est vraiment très ancienne et on ne voit malheureusement que peu de détail. Pour nos deux femmes, il ne peut s’agir que d’un fantôme qui se serait trouvé sur place.

Même si la photo est assez étrange, son âge assez ancien pour nous donner une explication. En effet, il n’était pas rare à l’époque, avec les appareils photo, que la pellicule n’avance pas et qu’une double exposition du négatif se produise. Une personne aurait pu se trouver là sur le premier cliché et ne plus y être sur la seconde. La double exposition aurait pu donner un effet de transparence. Cette méthode était souvent utilisée dans les photos de Spiritisme de l’époque.

Il faudrait d’autres témoignages et d’autres images pour savoir s’il y a bien un esprit qui hante cette abbaye. Peut-être que les deux femmes découvriront quelques choses. En attendant, cette photo ne prouve malheureusement rien…

Publicités

Catégories :Spiritisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.