L’étonnante rencontre de Filiberto Caponi…

Nous sommes en mai 1993, le 9, dans le village de Pretare d’Arquata dans la province d’Ascoli Piceno un jeune italien de 23 ans, Filiberto Caponi, va faire la première d’une série de plusieurs rencontres rapprochées avec une créature extra-terrestre…

Filiberto rentre chez lui après avoir fait une promenade en moto, il la range dans le garage, et referme la porte. Soudain, il entent des gémissements et des bruits provenir d’un sac en plastique. Il s’approche du sac, et pensant que c’est un chat, il se penche d’abord pour l’ouvrir avec la main, mais craignant de se faire griffer, le pousse légèrement avec le pied. Mais au lieu de voir un chat ou un autre animal sortir, du sac sorti une étrange petite créature qui mesurait entre 60 et 70 cm de haut, avec des petits yeux, pas d’oreilles, la peau marron rouge portant une sorte de costume se collant presque à la peau, qui se précipita en direction du mur.

Filiberto terrorisé rentre dans le garage et se détend quelques instants. Il rentre finalement chez lui où sa mère lui demande ce qu’il lui ait arrivé, car il est très pale. Il avait une sorte de brûlure à l’endroit où il avait touché la créature qui disparut 3 jours après… Son père l’accompagne à l’extérieur pour vérifier, mais rien, juste une sorte de gaz couverte de sang à côté du mur, son père la prend et l’emmène. La nuit se passe, il entend de nouveau des bruits, il sort avec son père cette fois, et tous les deux voient une forme se glisser, son père admet que son fils n’a pas plaisanté. Le lendemain ,sa sœur va pour voir récupérer le gaz, mais elle a disparut…

Filiberto prend un appareil photo et attend, 15 jours se passent sans rien… Une nuit, il entend de nouveau de drôle de bruit à l’extérieur. Il sort de chez lui avec l’appareil, et entend des bruits de pas dans la rue, il se dirige vers ces bruits et voit de nouveau la créature, il prend une première photo, avec le flash la créature s’arrête d’avancer, il se précipite vers elle, et prend une seconde photo avant de s’enfuir en criant « je l’ai en photo ! ». Finalement, il rentre chez lui pour montrer les photos à ses parents. La première ne montre qu’une ombre, mais la seconde, on voit bien la forme de la créature. Son père voyant que tout ceci pourrait être grave demande que l’on en parle à personne et mette les photos dans une boite en bois pour qu’on l’étudie le lendemain. Le matin, il alla voir les photos, mais la boite était toute noircie et l’on sentait une odeur de plastique brûler, la première photo avait été détruite, la seconde juste déformée comme si une source de chaleur l’avait touché…

Aux environs du 24 mai il parle à un de ses amis de son histoire, et cela déclenche une sorte de réaction en chaîne. Tout le monde est au courant dans le village. Un soir, il est avec des amis quand il entend un cri perçant, il va dans bar où 15 à 20 personnes se préparent avec des lampes, des couteaux, des appareils photos, et avec un chien. Ils se dirigent vers les bruits, le chien part devant et quelque chose s’enfuie… Un journaliste viendra plus tard le questionner et voir les photos.
La région semble être attaquée aux alentours du 8 août, de nombreuses volailles sont tuées, la tête ou des pattes arrachées, sans trace de sang… Le 11 août vers 5 h du matin, Filiberto tranquillement dans un parc près de chez lui, en train de regarder les étoiles filantes, voit de nouveau la créature, il se précipite chez lui, reprend l’appareil photo et prend la créature de nouveau en photo, il ne dira rien à personne pour celle-ci, la gardant bien caché. Le 20 août, il rencontre de nouveau la créature en reprend deux clichés. Cette fois-ci, la créature ne semble pas porter sa tenue, elle a l’air couvert d’eau. Un peu plus tard Filiberto se rendra compte qu’un des fût qui sert à stocker de l’eau pour les plantes est à moitié vide.
Il ne revit la créature qu’un mois plus tard, le 20 septembre, avec sa grand-mère, là, il prit deux autres photos.

Il fut interrogé par des experts, il n’y eut que peut d’incohérence dans ses propos, il ne chercha jamais à gagner de l’argent avec cette histoire, qui ne lui valu que des problèmes avec la police qui l’accusa « d’avoir diffusé des fausses nouvelles ou des nouvelles exagérées pour troubler l’ordre public » au moment où les médias d’autre pays s’intéressèrent à l’affaire et on lui confisqua ses photos. Il fut finalement innocenté, et on lui rendit ses photos. Aucun spécialiste ne peut affirmer que les photos sont truquées ou pas, on a aucune preuve, et on ne revit plus jamais cette créature… Certains disent que peu de temps avant ces événements, deux avions de chasse italiens auraient attaquer un ovni avec des missiles…



Catégories :ovni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :