Mystère & co

Le mystérieux château de l’horreur de M. Holmes…

Nous sommes en 1860 lorsque Herman Webster Mudgett vit le jour. Son père était un homme violent et maltraitait sa famille. Sa mère était totalement soumise à son époux, elle obéissait au moindre des désirs de son mari.

Herman grandit tranquillement, il était intelligent, avait beaucoup de charme et avait une belle apparence. Il réussit facilement le début de ses études. Son plus grand rêve est de devenir médecin… En grandissant, il se prit comme passion de découvrir l’anatomie des êtres vivants, et finalement se mit, au moment de sa puberté, à tuer, démembrer et à éviscérer de petits animaux.

Il quitta l’école à 16 ans et se maria avec Clara Lovering à ses 18 ans. Là, il commença ses études de Médecine à l’université Médical du Michigan. Mais ses études s’arrêtèrent brusquement lorsqu’il fut surpris en train d’essayer de voler des cadavres…

L’année 1886 fut un tournant pour lui, il quitta sa famille et s’installa dans l’Illinois à Englewood une partie de Chicago. Il changea son nom pour Henry Howard Holmes.

Il commença à chercher du travail et tomba sur une offre d’emploi dans une pharmacie. Là, il travailla pour M. et Mme Holten. Holmes usa de son charme pour les clients, et rapidement les affaires de la pharmacie furent florissante. M. Holten et peu de temps après il décéda de sa maladie. Holmes profita de la situation pour racheter à Mme Holten son magasin, et lui proposa de continuer à l’employer. Elle accepta, mais après plusieurs mois de travail, il cessa de la payé. Voyant cela, elle l’envoya devant les tribunaux, étrangement, avant le début du procès, elle disparut…

Avec les revenus de la pharmacie, il put bientôt construire son « château ». Il commença les travaux, mais comme il n’était jamais satisfait, il changea de nombreuses fois d’entrepreneur. En fait, il avait une idée derrière la tête… Son château faisait trois étages et possédait un sous-sol. L’ensemble avait une soixantaine de pièces, 51 portes.

Les travaux finirent, et il transféra la pharmacie au rez-de-chaussée. Il continua son activité tout en louant des chambres à l’étage. En 1887 avant même d’avoir divorcé de sa première épouse, il se remaria avec Myrta Belknap. Le jeune couple ne dura pas très longtemps, les activités et le fait que Holmes soit souvent absent et la tendance à sa femme à s’occuper un peu trop de ce que faisait son mari obligèrent Holmes à lui demander de partir retrouver sa famille. Et retourna chez ses parents, enceinte… Et ne revint jamais.

Bientôt les affaires grandirent, il louait des magasins au rez-de-chaussée, bientôt un bijoutier, un restaurant, un coiffeur, un service de copie et un fabriquant de savon s’installèrent. Mais aussi d’autres affaires grandirent, en effet, Holmes, qui se faisait appelé Docteur Holmes, vendait à la faculté de médecine des cadavres frais entre 25 et 50$…
Il se prit un associé pour gérer ses affaires, un certain Ned Conner, il venait souvent avec sa femme Julia et sa fille Pearl. Holmes fut frappé par la beauté de cette femme rousse aux yeux verts. Il renvoya Ned au profit de sa femme. Elle fit venir quelque temps sa sœur, Gertie, à Chicago. Holmes tomba amoureux d’elle et la couvrit de cadeau, mais elle ne fut pas intéressée, elle était mariée et refusa de divorcer de son époux et s’enfuit. Par dépit, il fit la cour à Julia. Finalement, il eut les faveurs de Julia. Julia aimait éperdument Holmes, et tomba enceinte de lui. Voyant cela, il lui demanda de quitter son mari, d’avorter et de l’épouser. Ned quitta les lieus en divorçant de sa femme. Étrangement, Julia et Pearl sa fille disparut aussi… Peu de temps après la faculté de médecine acheta à Holmes un squelette de femme pour 200$…

Le temps passa, les affaires allaient bien, mais il en voulait toujours plus, un certain Benjamin Pitezel lui proposa une affaire… En fait, l’homme lui proposa de souscrit une assurance-vie pour un totale de 10 000 $, le but était que Benjamin se fasse passer pour mort. Holmes défigurerait un cadavre et le ferait passer pour celui de Pitezel. Un faux accident est donc exécuté et la police découvre un corps dévisagé. Holmes touche donc la police d’assurance après que la veuve de Pitezel est reconnue le corps. Hélas pour Pitezel, c’est bien son corps qui est retrouvé et hélas pour Holmes cette affaire a intéressé la police qui enquête sur lui…
La police perquisitionna dans le château de Holmes et découvrit ce que tout le monde aurait cru impossible…

Le château était rempli de passages secrets, escalier, porte dérobée et tous ces chemins allaient des chambres vers le sous-sol. Certaine de ces chambres n’avaient pas de fenêtres. Certaines avaient des systèmes de tuyauteries directement reliées au bureau de Holmes, là, il pouvait à loisir ouvrir le gaz pour les asphyxier. Dans le sous-sol se trouvait une table dédiée à la dissection de ses victimes avec tout un lot d’instruments chirurgicaux ainsi qu’un énorme four dans lequel il pouvait faire brûler les corps. On estime qu’il a tué environ deux cent personnes, à l’époque de ces meurtres beaucoup de gens venaient visiter Chicago à cause de l’exposition universelle et on ne s’étonnait pas forcément de leur disparition et à l’époque le suivit des enquêtes étaient faible…

Publicités

Catégories :Mystère & co

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.