Les Tueurs aux petites annonces

Les « Tueurs aux petites annonces », ou « Lonely Hearts Killers » en anglais, sont des surnoms donnés à Raymond Fernandez et sa compagne Martha Beck à la suite de leur procès pour une série de meurtres commis entre 1947 et 1949. On estime qu’ils ont tué jusqu’à 20 femmes entre 1947 et 1949.

Raymond Fernandez est né le 17 décembre 1914 à Hawaï de parents espagnols. Après avoir servi dans les services secrets britanniques durant la Seconde Guerre mondiale, Fernandez décide de rentrer aux États-Unis pour y trouver du travail. Il commence à répondre à des petites annonces de femmes célibataires. Il les emmène dîner, leur sert à boire, puis leur vole leur argent et leurs biens. La plupart d’entre elles se sentaient trop embarrassées pour oser porter plainte. Il lui arrive une fois de voyager en Espagne en compagnie d’une de ses victimes, qu’il présente à sa femme qui réside toujours là-bas. Sa partenaire de voyage meurt peu après dans des circonstances troublantes et il prend possession de sa propriété.

Martha Jule Seabrook, née le 6 mai 1920 à Milton en Floride, souffrait d’un problème d’hormones dans sa jeunesse qui a pour conséquence un surpoids ainsi qu’une puberté précoce. Elle travaille dans les pompes funèbres avant de trouver un poste dans un institut pour enfants handicapés. Elle répond à une annonce de Fernandez en 1947 et ils commencent une relation amoureuse. Elle devient sa complice dans ses crimes. Ils attirent des femmes seules avec des annonces dans des journaux, les séduisent, les volent et les tuent. Ils sont finalement arrêtés en 1949 et condamnés à mort.

Leur histoire a inspiré plusieurs fictions, notamment le film « Tueurs nés » de Oliver Stone en 1994.