L’étrange rencontre du troisième type en Alberta…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); jQuery('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'L’étrange rencontre du troisième type en Alberta…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2019/09/pexels-photo-365625.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); jQuery('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'L’étrange rencontre du troisième type en Alberta…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2019/09/pexels-photo-365625.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); });

Cette curieuse affaire date du 1er août 1989, une mère et son fils aurait rencontré une entité extraterrestre…

Nous sommes au Canada, dans l’Alberta. Il est 23 h. Notre témoin raconte qu’il était avec sa mère et s’est rendu compte que les chevaux étaient agités. Ils ont pris leur voiture afin de savoir ce qu’il se passait. Ils ont été jusqu’à la grange qui était à quelques distances de là. C’est là qu’ils ont vu un objet au-dessus de la ligne des arbres. L’objet planait en émettant un son de bourdonnement.

Les chevaux étaient inquiets et s’étaient éloignés de l’engin. La mère et son fils se sont rapproché et ont vu une zone de lumière sous l’appareil. Quelques secondes après, une entité est apparue, debout sur le sol. Elle mesurait au moins 3 mètres et la lumière du vaisseau se reflétait sur elle en divers points. Sa peau était argentée/grise dans la lumière et la partie que j’ai compris plus tard était son cou, ses bras jusqu’à ses genoux et ses jambes longues et minces. L’une de ses caractéristiques était cette énorme tête de forme plus large sur le dessus et rétrécie au niveau du menton, avec des yeux qui reflétaient les phares de la voiture avec un reflet rouge vif.

La mère s’est enfuit et le jeune homme l’a suivi afin de rejoindre son père. Quand ils sont revenus sur place, l’engin ainsi que la créature avait disparu…

Durant la même période, le chat de la famille avait disparu. Il avait été retrouvé coupé en deux avec une précision chirurgicale.

Il manque malheureusement pas mal d’informations sur cette affaire. La description fait toutefois penser à d’autres affaire du même type.

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook-footer').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); });

You may also like...

1 Response

  1. Max Planc dit :

    L’étude des OVNIS au Canada ne date pas d’aujourd’hui.
    Pendant 45 ans, le Gouvernement du Canada a enquêté sur des objets volants non identifiés (ovnis). Plusieurs ministères et organismes ont recueilli des rapports d’observation d’ovnis dans l’espace aérien canadien de 1950 à 1995.
    Ces enquêtes ont commencé pendant la Guerre froide, motivées en grande partie par la crainte d’incursions soviétiques.

    L’année 1967 est marquée par trois observations d’ovnis assez inhabituelles.
    Elles entraînent des inquiétudes même dans le milieu sceptique du gouvernement canadien.
    L’époque est propice à un renouveau d’intérêt pour les ovnis.
    Les incidents du lac Falcon, de Duhamel et de Shag Harbour apportent non seulement de nouveaux témoignages, mais aussi des traces matérielles susceptibles d’être inspectées, ce qui manque à presque tous les autres rapports d’observation.

    C’est l’année des Célébrations du Centenaire du Canada, parmi les activités prévues, on retrouve notamment la construction d’une aire d’atterrissage d’ovnis à St. Paul, en Alberta.
    https://l-express.ca/wp-content/uploads/2020/08/0807-Le-Franco_Odyssee-Saint-Paul-1-1024×682.png

    Extrait du journal Le Franco (Alberta) :
    « Tandis que Montréal accueillait l’Exposition universelle en 1967, Saint-Paul attendait la venue d’êtres d’autres galaxies. Construite en 1967 pour le centenaire du Canada, la piste d’atterrissage pour les vaisseaux extraterrestres, le UFO Landing Pad, est toujours un des attraits touristiques de cette ville située à 200 kilomètres au nord-est d’Edmonton. »

    Détrompez-vous, c’est du sérieux.
    Le 3 juillet 1967, Paul Hellyer, ministre de la Défense nationale de l’époque, inaugure l’endroit.
    Bien que les extraterrestres ne se sont toujours pas manifestés sur la piste, quelques personnalités humaines sont venues.
    En 1982, mère Teresa visite le lieu, imitant ainsi la Reine Elizabeth II.
    Cette dernière, habillée d’un ensemble complètement vert, était venue arpenter la piste quatre ans plus tôt.

    Autour du site, des entreprises sont baptisées en l’honneur de l’UFO Landing Pad, comme le restaurant UFO pizza ou le Galaxy Motel, toujours dans le paysage de Saint-Paul à ce jour.
    Au début du projet, l’autocar Martian Express offrait des visites guidées de la piste.
    Cet attrait n’existe plus, mais il est toujours possible de faire la visite à pied.

    Article de l’agence QMI le 24 juillet 2012 :

    « Les observations d’ovnis au Canada ont approché un niveau record en 2011, selon le Centre de recherche ufologique qui étudie depuis 1989 les objets volants non identifiés à l’échelle du pays.
    Il y aurait eu 986 observations en 2011, soit près de trois par jour. Le record pour une seule année est de 1004 observations, en 2008.
    C’est en Ontario que l’on enregistre le plus d’ovnis, 406 observations l’année dernière devant la Colombie-Britannique et l’Alberta. »

    D’après Radio-Canada du 30 mars 2021 une nouvelle étude indique que les Canadiens ont vu plus d’objets volants non identifiés (ovnis) dans le ciel au cours de la pandémie.
    Chris Rutkowski, du Centre de recherche en ufologie à Winnipeg, affirme que les signalements d’ovnis ont augmenté de 46 % au Canada en 2020.
    Au total, 1243 signalements ont été effectués, soit l’un des nombres de signalements les plus élevés au cours d’une année.

    Attendons la suite des évènements !

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile