Les mystérieuses attaques d’une créature au Chili…

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Max Planc dit :

    Il ne s’agirait pas de la ville de Center-Chitani, qui n’existe apparemment pas ni de Chitani qui est en Roumanie, mais de Sitani qui ressemble plus à un grand enclos près du Rio Sitani.
    Le « lieu dit » Sitani est à 1.5 Kms de la ville de Sitari qui est à 1.5 Kms de la ville de Colchane ou ont été signalés les cas.

    Les experts affirment que les blessures mortelles ne correspondent pas à celles des prédateurs courants, tels que les couguars et les renards, qui attaquent normalement directement au cou.
    Les fermiers ont affirmé que la créature n’attaquait que la nuit et ne laissait aucune empreinte de pas pour aider à l’identifier ou à la suivre, augmentant encore la panique locale.
    Depuis novembre, il y a eu environ 50 morts de lamas et d’alpagas près de la ville de Colchane, entre la frontière avec la Bolivie.

    Le maire de Colchane, Javier García Choque, était tellement inquiet qu’il a engagé un vétérinaire pour étudier la dépouille. Et le Service de l’élevage agricole (SAG) du Chili a lancé une enquête pour aider à résoudre le mystère. Pour sa part, Andrea Nieto, le vétérinaire local qui a déjà examiné et enquêté sur les corps, n’a pas pu déterminer ce qui les a tués.

    « Ce ne sont pas les marques de prédateurs ici comme le puma ou le renard », a déclaré Andrea à Infobae. « Vous ne voyez que deux perforations dans le thorax et rien d’autre. Apparemment, à partir de là, l’animal a sucé, mais une enquête plus approfondie est nécessaire.  »

    Son rapport a exclu une attaque par des chiens sauvages, qui a démembré leur proie, et a également exclu la possibilité de chauves-souris.

    « De la morsure, je peux conclure que c’est un animal avec une petite mâchoire, en raison de la taille de ses crocs, qui sont très avancés, contrairement à d’autres prédateurs qui les ont plus sur les côtés », a poursuivi Andrea.

    Ce qui m’interpelle c’est cette absence de traces au sol ce qui semble vouloir dire que cet animal vole hors la chauve-souris vampire commune était la seule connue à ce jour qui préfère le sang des mammifères.
    Il existe environ 1000 espèces de chauve souris et une mutation entrainant une nouvelle espèce n’est pas à exclure.
    Pour d’autres illuminés ce seraient les ET qui sont venus se faire un apéro géant.

    Alors que les autorités recherchent la personne responsable de ces attaques, les agriculteurs ont décidé d’installer des caméras cachées afin d’enregistrer la mystérieuse créature en vidéo. Cet incident laisse perplexe les autorités et les vétérinaires chiliens, mais ce n’est pas le seul incident survenu ces dernières années. Depuis début août 2020, au moins 22 cas de chevaux et poneys mutilés ou morts ont été enregistrés en France. Alors que certains chevaux semblaient avoir été coupés n’importe où avec une sorte de couteau, d’autres avaient les yeux pointés et beaucoup avaient les oreilles coupées. Certains chevaux, principalement des juments, ont également subi des mutilations génitales.

    Et en août 2019, un phénomène vraiment flagrant s’est produit dans l’est de l’Oregon, aux États-Unis. Comme nous l’avons déjà publié dans MEP, cinq taureaux reproducteurs sont morts dans un ranch, avec tout leur sang aspiré, avec leurs langues et leurs organes génitaux enlevés chirurgicalement. Les taureaux mutilés ressemblaient à des « ours en peluche dégonflés  » et, selon les enquêteurs, les morts étaient vraiment mystérieuses. Jusqu’à présent, personne ne sait ce qui s’est passé avec tous ces animaux, mais tout indique qu’il pourrait s’agir d’un type de créature que nous ne connaissons toujours pas.

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *