L’étrange meurtre du caporale Maoma Ridings…

C’est le 28 août 1943 que le corps sans vie de Maoma Ridings est découvert dans une chambre d’hôtel, on ne découvrira jamais son assassin…


Maoma Ridings était une jeune femme de 32 ans, elle travaillait en tant que thérapeute au sein du corps des armées durant la Seconde Guerre mondiale. Elle était stationnée au camp Atterbury. Le 28 août, elle était en permission. Elle avait prévu d’avoir un rendez-vous avec quelqu’un.


Vers 18 h 30, la caporale Emanuel Fisher essaye de l’appeler. Il savait qu’elle avait une chambre, la 729, dans le prestigieux hôtel Claypool dans le centre-ville d’Indianapolis. À la réception, on l’informa que personne ne répondait. Inquiet pour sa collègue, il décida d’appeler les autorités.


Vers 20 h, une gouvernante entre dans la chambre et découvre le corps de Maoma. Elle est étendue sur le sol, son corps était à moitié nu et portait de nombreuses traces de lacération. Une bouteille de whisky cassée a été trouvée dans la chambre et on suppose qu’il s’agit de l’arme du crime. La police a déterminé qu’elle avait acheté la bouteille auparavant. Elle a eu des relations sexuelles peu de temps avant son assassinat, mais on ne sait pas si le rapport était consenti ou s’il s’agissait d’un viol. Quelques jours après le meurtre, il a été découvert qu’une fenêtre menant à la sortie de secours du septième étage avait été ouverte.


La piste la plus étrange venait d’un groom qui a livré de la glace à la chambre 729 à 18h15. Le groom a affirmé que, lorsque Ridings a ouvert la porte, une femme aux cheveux noirs vêtue entièrement de noir était assise sur le lit en train de fumer une cigarette. Ce serait la dernière fois que l’on voyait Ridings en vie et cette mystérieuse femme n’était jamais identifiée.


Quelques jours plus tard, la police recherchait une « femme aux cheveux noirs en noir » qui aurait été vue dans la chambre 729 environ trois heures avant la découverte du corps.
Cependant, même si les enquêteurs ont interrogé de nombreux suspects (dont un cuisinier dans un hôtel qui avait déjà été condamné pour tentative de viol et un cambrioleur condamné qui avait faussement avoué et impliqué son ex-femme un an plus tard), personne n’a été inculpé du meurtre de Ridings, le mobile du crime reste aussi inconnu.


Qui était la femme en noire et avait-elle un lien avec le crime ? Pourquoi a-t-elle été tuée ? Le mystère reste entier…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :