L’étrange inscription de Shugborough…

Il existe en une curieuse sculpture sur le terrain de Shugborough Hall à Staffordshire en Angleterre, elle représente les Bergers d’Arcadie, un tableau de Nicolas Poussin. En dessous de une étrange suite de lettres qui, depuis près de trois cent ans, n’a jamais été déchiffrés…


Ce monument a été construit entre 1748 et 1763, il avait été commandé par Thomas Anson et sculpté par le sculpteur flamand Peter Scheemakers. Il représente le tableau les Bergers d’Arcadie, un célèbre tableau représentant deux bergers en train de regarder une tombe se trouvant au sommet d’une colline. Étonnamment, la représentation est un peu différente à l’original. Étonnamment, la représentation est un peu différente à l’original. En plus de ces différences, on peut voir deux têtes de pierre, l’une représentant un homme chauve qui sourit, l’autre une tête du dieu grec Pan.


En dessous de l’œuvre, on peut voir une suite de huit lettres « O U O S V A V V » entouré des lettres D et M. Sur les tombeaux romains les lettres D et M signifiait généralement Dédié au Mânes. Les Mânes sont des sortes de génies, des divinités chthoniennes qui sont parfois considérées comme représentant les âmes des morts.
De nombreuses personnes ont essayé de percer le secret de cette gravure. Parmi celles-ci, on peut trouver Josiah Wedgwood, Charles Darwin et Charles Dickens.


Les théories sont assez variées.
Certaines personnes pensent que George Anson aurait fait une dédicace à son épouse décédée en écrivant le phrase latine Optimae sororis viduus Amantissimus Vovit Virtutibus « Meilleure des femmes, meilleure des sœurs, un veuf plus dévoué consacre (cela) à vos vertus ».


Steve Regimbal pense que l’inscription voudrait dire « Vanité des vanités, dit le prédicateur, tout est vanité. » en latin : « Orator Ut Omnia Vanitas Sunt Ait Vanitas Vanitatum ».


Pour l’ancien linguiste de la NSA Keith Massey, il s’agirait de « Je prie pour que tous puissent suivre le chemin de la vraie vie » « Oro Ut Omnes sequantur Viam Ad veram Vitam ».


Ce qui est intéressant dans cette gravure, c’est qu’elle reproduit le tableau les Bergers d’Arcadie. On ne peut pas ignorer que le tableau est lié à l’histoire de Rennes-le-château. En effet, il existait un tombeau, le tombeau des Pontils, qui ressemblait à s’y méprendre à celui que l’on peut voir sur le tableau. Certaines personnes y ont vu la présence de corps de Marie-Madeleine. Malheureusement, le tombeau a été détruit par le propriétaire. Par contre, sur les lieux il n’y qu’un seul tombeau. Si cette sculpture représente cet endroit, à qui appartiens la seconde tombe et qu’est-elle devenue ?


On pourrait penser à la sépulture d’un des descendents de la famille du Christ. Cette hypothèse reste fantaisiste, même si certaines personnes pensent au Graal et à certaines théories farfelues. Dans tous les cas, cela ne donne aucune traduction pour l’étrange suite de lettre qui a été gravée.


Pour le moment, le mystère reste entier…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :