L’étrange main de Pangboche…

Le Népal est connu pour ses moines bouddhistes et ses montagnes. Mais un habitant de ces contrés est tout aussi connu, le Yeti. Il existerait dans un monastère une main dont certaines personnes affirment être celle d’un des cousins du Bigfoot…

Tout commence en 1957 lorsqu’un homme d’affaires et aventurier, Tom Slick, se rend dans l’Himalaya dans le but de faire la vérité sur les histoires de Yeti qui sont courantes au Népal. C’est durant l’expédition que notre gentleman découvre l’existence dans le monastère de Pangboche d’une main qui appartiendrait à un Yeti. En se rendant sur place, il a pu prendre le premier cliché de cet incroyable artefact. Durant plusieurs années, Tom Slick lancera des expéditions afin de découvrir l’une de ces créatures. En 1959, pendant une de ces opérations, Peter Byrne aurait volé un morceau d’os malgré la surveillance des moines. Il aurait remplacé celui-ci par un os humain et aurait envelopper le tout pour dissimiler ce qu’il avait fait. Il se serait rendu ensuite clandestinement en Inde avec le précieux fragment dans ses bagages.


En 1960, durant l’expédition World Book, Sir Edmund Hillary et Marlin Perkins se rendirent au Népal pour faire une enquête. Hillary n’était pas au courant de la possibilité qu’une personne ait ajouter un fragment d’os humain dans ce supposé reste de Yeti. Hillary a déterminé que l’artefact était un canular, il avait peut-être vu que certains des os ne correspondaient pas entre eux.


William Charles Osman Hill, primatologue à la London University, procéda à un examen physique des pièces fournies par Byrne. Ses premières découvertes furent qu’il s’agissait d’un hominidé et, plus tard, en 1960, il décida que les fragments de Pangboche correspondaient plus étroitement à un Néandertalien. Pour un fragment qui semble presque momifié, il serait incroyable que des restes d’homme de Néandertal soit dans un tel état et dans ce cas, il s’agirait d’une très grande découverte.


En 1991, il fut découvert que le consultant en expédition de Slick, un anthropologue américain du nom de George Agogino, avait conservé des échantillons de la prétendue main du Yeti. Celui-ci avait étudier les restes que Slick avait ramenés. Le programme NBC Unsolved Mysteries a obtenu des échantillons et déterminé qu’ils étaient semblables aux tissus humains, mais n’étaient pas humains et ne pouvaient que vérifier qu’ils étaient « presque humains ». Après la diffusion du programme, toute la main a été volée au monastère de Pangboche et aurait disparu dans une collection privée. Malheureusement plus aucune trace de cette main depuis…


Le 27 décembre 2011, à la suite de tests effectués à Edimbourg, il a été annoncé qu’un doigt appartenant à la main contenait de l’ADN humain. Le Dr Rob Ogden a déclaré : « Nous avons une correspondance très, très forte avec un certain nombre de séquences de référence existantes dans les bases de données sur l’ADN humain … » Les analyses et les conclusions sont assez similaires, il s’agirait d’une créature ayant une forte ressemblance avec l’homme, que ce soit dans son ADN ou dans sa morphologie. Est-ce que le Yeti est un hominidé ? Ou un descendant de l’homme de Néandertal ? . Malheureusement, sans avoir ce squelette, on ne pourra jamais totalement conclure.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :