Mystère & co

Les étranges meurtres de Mary Ashford et Barbara Forrest…

S’il existe malheureusement de nombreuses affaires de meurtre, il y en a qui restent étonnant de par leurs similitudes et encore plus quand les deux affaires ont plus d’un siècle d’écart…

Nous sommes en 1817, Mary Ashford ne se sentait pas très bien depuis quelque temps. Elle avait raconté à sa mère que cette semaine serait mauvaise, mais elle avait toutefois décidé de se rendre le soir du lundi de Pentecôte dans une taverne, the Tyburn House Inn, avec une amie. Elle se serait rendue chez son amie pour se changer avant de partir. Elle y aurait retrouvé son petit ami, un certain Abraham Thornton. Elle aurait eu des relations avec lui et finalement aurait décidé de rentrer chez elle. On ne retrouva son corps que le 27 mai dans le parc Pype Hayes. Elle aurait été violée avant d’être tuée par strangulation. Thornton fut longtemps suspecté, mais il a toujours affirmé être innocent de son meurtre. Malheureusement, personne ne fut inculpée de son assassinat.

Nous sommes en 1975, Barbara Forrest ne se sentait pas bien depuis quelque temps. Elle avait dit à une de ses amis de travail que ce mois de mai ne serait pas bon. Elle avait toutefois décidé de se rendre avec son petit ami à une soirée dansante. Avant la soirée, elle s’était rendue chez une amie qui les accompagnait avant de se changer. Après la soirée, Barbara est rentrée chez elle. Elle fut retrouvée le lendemain, le 27 mai, dans le parc de Pype Hayes, elle avait été étranglée et violée. Un de ses collègues, Michael Thornton avait été suspecté à cause de trace de sang retrouvé sur son pantalon. Mais ayant donné un alibi, il fut finalement innocenté. Personne ne fut inculpée de son assassinat…

Mary Ashford et Barbara Forrest étaient deux jeunes femmes de vingt ans, née toutes les deux le même jour, mais à près de cent cinquante ans d’écart. Elles ont toutes les deux étés retrouvés violées et tuées le lendemain du lundi de Pentecôte qui était tombé en 1817 et 1975 un 26 mai… Mais les coïncidences ne s’arrêtent pas là, en effet, leurs cadavres ont été retrouvés dans le même parc à trois cent mètres d’écart, le suspect principal dans les deux affaires portent le même nom, les deux ont reçu les mêmes sévices. Le policier qui avait découvert les similitudes entre les deux affaires n’en revenait pas. Simple coïncidence ? Histoire qui se répète ? Difficile à dire et nous ne le seront sans doute jamais. Une chose reste certaine, il ne fait pas bon traverser pour une femme seule le parc de Pype Hayes le soir quand c’est un lundi de Pentecôte qui tombe un 26 mai

Catégories :Mystère & co

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.