Mystère & co

Les étranges dodécaèdres romains…

S’il existe un bien étrange objet découvert dans de nombreux site gallo-romain, le cas des dodécaèdres reste pour le moment toujours mystérieux.

En effet des objets en forme de dodécaèdre ont été découvert sur des sites de fouille en France, Suisse et Allemagne. Ces objets dateraient d’après les estimations du second et du troisième siècle de notre ère. Si on a su dater ces objets, aucune théorie qui a été donné n’a pour le moment pu expliquer quel fut le rôle de ces objets.

Ces objets sont tous similaire, on retrouve des polygones à douze faces possédant chacune un trou sur chaque cotés. Ces objets sont en bronze ou en pierre. Le centre de l’objet est creux sans rien à l’intérieur.

Si certaines théories ont parlé de chandelier, jouet pour enfant, instrument astronomique, il semble tout de même que ces objets avaient un but religieux, en effet la plupart des dodécaèdres ont été découvert à proximité de temples. De ce fait, certains ont émis l’hypothèse d’un objet représentant les douze signes du zodiaque. D’autres ont pensé à des théories plus mystique en pensant à des objets occultes, en effet les faces faisant cinq cotés, on peut penser immédiatement aux pentacles…

Toujours est-il qu’il n’existe pour le moment aucune explication qui donnerait le véritable but de ces biens étranges objets géométriques…

Publicités

Catégories :Mystère & co

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.