L’étrange affaire d’Edward V et Richard de Shrewsbury…

Edward V et Richard of Shrewsbury étaient les fils du roi Édouard IV d’Angleterre et d’Élisabeth Woodville. Edward V est né en 1470 et Richard en 1473. Leur père, Édouard IV, était un roi de la dynastie des Plantagenêts qui a régné sur l’Angleterre de 1461 à 1470, puis de nouveau de 1471 jusqu’à sa mort en 1483.

La mort prématurée d’Édouard IV a entraîné une lutte de pouvoir et d’intrigues pour le trône. À la suite du décès du roi, les deux jeunes princes ont été placés sous la protection de leur oncle, Richard, duc de Gloucester, qui deviendrait plus tard Richard III.

Cependant, la disparition des jeunes princes est entourée de mystère et de controverses. En 1483, Richard III dépose son neveu Edward V, affirmant qu’il était illégitime en raison d’une prétendue bigamie de son père. Les jeunes princes ont été placés à la Tour de Londres pour être protégés, mais leur sort reste incertain.

L’histoire tragique d’Edward V et Richard of Shrewsbury prend une tournure sombre avec les rumeurs persistantes de leur disparition. Plusieurs théories circulent sur ce qui est arrivé aux princes, allant de leur assassinat à des tentatives de les cacher pour protéger leur vie.

Certains historiens suggèrent que Richard III est responsable de leur mort, tandis que d’autres pensent que d’autres factions ont orchestré leur disparition pour s’emparer du trône. Malheureusement, en l’absence de preuves concluantes, le sort des princes reste l’un des plus grands mystères de l’histoire anglaise médiévale.

Cette énigme continue de captiver les historiens et les amateurs d’histoire, alimentant des débats et des spéculations. La découverte des ossements dans la Tour de Londres au XVIIe siècle a ajouté à la fascination entourant le destin des princes, mais leur identification reste sujette à controverse.

En conclusion, l’histoire d’Edward V et Richard of Shrewsbury est un récit tragique et énigmatique de l’Angleterre médiévale. Leurs vies brèves et leur mystérieuse disparition continuent de susciter l’intérêt et de stimuler l’imagination, faisant d’eux des figures mémorables de l’histoire britannique.