le massacre de Bermondsey…

Le 9 août 1849, un événement tragique et macabre s’est déroulé au 3 Miniver Place, Bermondsey, qui a secoué la communauté et la société de l’époque. C’était une soirée qui a débuté de manière apparemment normale, avec William O’Connor dînant chez les Manning, un couple qui avait invité leur hôte pour un repas. Cependant, ce qui s’est passé ce soir-là a définitivement marqué l’histoire.

Les Manning, Marie et Frédéric, avaient élaboré un plan machiavélique pour assassiner leur invité, William O’Connor. Sans avertissement ni signe précurseur, ils ont froidement tiré sur lui à bout portant à l’arrière de la tête. Cet acte cruel a mis fin à la vie d’O’Connor de manière brutale et impitoyable.

Ce qui s’est passé ensuite est tout aussi choquant. Les Manning ont rapidement enterré le corps de leur victime sous les dalles de leur cuisine. Ils ont agi avec une telle sang-froid qu’il a fallu une semaine pour que le meurtre soit découvert. Le 17 août, un policier remarqua une pierre d’angle humide sur le sol de la cuisine, autour de laquelle la terre semblait molle. C’est alors que l’enquête sur la disparition mystérieuse d’O’Connor a pris un tournant sinistre.

Ce crime odieux a rapidement conduit à l’arrestation des Manning, et une enquête minutieuse a été menée dans leur domicile. C’est là que le corps sans vie d’O’Connor a été découvert, confirmant les sombres soupçons des autorités. Le meurtre de William O’Connor avait été perpétré avec une telle cruauté que cela a choqué la conscience publique.

L’histoire ne s’arrête pas là. Le même jour où le corps a été découvert, Mme Manning s’est rendue au logement d’O’Connor à Greenwood Street, Mile End Road. Là, elle a volé les actions de chemin de fer et l’argent du défunt. Incroyablement, elle est retournée le lendemain pour terminer le vol. Cela révèle la planification minutieuse du crime et la froideur des coupables.

Cependant, il est intéressant de noter que le couple avait visiblement prévu de se croiser à nouveau. Marie s’est enfuie avec la plus grande partie du butin, tandis que Frédéric s’est échappé avec la plus petite partie. L’avidité et l’opportunisme semblent avoir joué un rôle majeur dans cette affaire sordide.

Lors du procès qui a suivi, James Coleman, le propriétaire qui résidait au 1 Miniver Place, a témoigné. Les preuves accablantes, y compris la découverte du corps sous les dalles de la cuisine, ont scellé le destin des Manning. Ils ont été reconnus coupables de meurtre et ont été condamnés à la peine de mort.

L’affaire Manning-O’Connor est devenue emblématique de l’époque victorienne, révélant les côtés les plus sombres de la nature humaine. Elle a suscité l’indignation et la réflexion sur la société de l’époque, mettant en lumière la cruauté et l’avidité qui pouvaient se cacher derrière des apparences respectables. Cette triste histoire reste gravée dans les annales du crime britannique, rappelant que la vérité peut souvent être plus étrange et plus terrifiante que la fiction.