La curieuse histoire de la famille Manrow…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); jQuery('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'La curieuse histoire de la famille Manrow…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2018/12/ghosts-gespenter-spooky-horror-40748.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); jQuery('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'La curieuse histoire de la famille Manrow…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2018/12/ghosts-gespenter-spooky-horror-40748.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); });
Paranormal

C’est en 1851 que J.P. Manrow a fait construire sa maison sur Russian Hill à San Francisco. En plus de sa famille, il semble que la maison était habitée par des esprits…

Manrow était un ingénieur civil qui avait gagner beaucoup d’argent dans l’immobilier en Californie. Il avait acquis suffisamment d’argent pour s’offrir la maison de ses rêves. Mais quelques temps après que lui et sa famille se soit installé, des événements étranges ont commencés à se produire.

Des objets ont commencé à voler à travers les pièces. Dans certains cas, ils disparaissaient ou se trouvait à un autre endroit. La nuit, des sons étranges étaient entendu. Ces bruits semblaient venir de l’intérieur des murs.

Il semble que ce soit la mère de la famille qui était le plus souvent la victime. Une fois, en rentrant de faire des courses, elle déposa ses achats. Elle se détourna et revint et découvrir que les sacs avaient disparu. Elle les retrouva dans un endroit éloigné de la maison. 

Durant des années les manifestations se produisirent. Finalement, en 1856, Manrow commença a parler de ces soucis à des amis. Les hommes ont pensé que ce serait une bonne idée d’enquêter. Ils ont décidé de tenir une séance de spiritisme chez Manrow en présence de leurs épouses. A l’époque, le spiritisme était à la mode et cela semblait être une possibilité pour découvrir qui venait hanter la famille. La table a lévité. Des objets ont été déplacés autour de la pièce. Tout le monde a été pincé et s’est fait tirer les cheveux. La sonnette a sonné toute seule. Le plus effrayant de tous a été l’apparition d’une apparition d’apparence démoniaque à l’extérieur de la maison. L’horrible silhouette les regardait par une fenêtre. 

Deux autres séances de spiritisme furent menées. Ils essayèrent de demander à de bons esprits de venir chasser les mauvais. Mais en vain. 

Un journal local a surnommé la maison de Manrow la « Maison des démons », en donnant une description des plus terrifiantes : « Si tous les démons de l’enfer avaient combiné leurs traits en un chef-d’œuvre de laideur et d’une hideuse révoltante du visage, ils n’auraient pas pu produire un visage aussi plein d’horreurs. Il faisait plus noir que la nuit la plus noire qui ait jamais froncé les sourcils dans l’obscurité sans étoile au-dessus de l’océan balayé par la tempête. »

La famille resta encore quelques temps avant de quitter les lieux. Depuis La ais on a été détruite. Personne ne connaît la raison de ces manifestations paranormales. La maison était neuve et rien ne permet de savoir si le lieu avait eu au paravent une activité surnaturelle. Est-ce que l’activité était lié à un des enfants comme dans de nombreux cas de poltergeist? Difficile à dire… 

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook-footer').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); });

You may also like...

1 Response

  1. Max Planc dit :

    Les nouvelles de la hantise ont réussi à se répandre dans la nature, et bientôt les médias ont appelé le manoir Manrow la «Maison des démons», avec de nombreux articles sensationnels détaillant les phénomènes effrayants.
    La hantise semble avoir duré plusieurs mois après cette dernière séance, puis un jour s’est soudainement arrêtée sans raison discernable.
    Plus tard, Manrow mourra et la famille le vendit à un homme du nom de John G. Klumpke, qui n’a connu aucun phénomène inhabituel pendant son séjour là-bas.
    En 1917, la maison Manrow a été démolie pour faire place à un complexe d’appartements de 19 étages qui existe encore aujourd’hui.
    S’il y avait quelque chose de surnaturel dans cet endroit, cela semble avoir disparu depuis longtemps, car personne dans l’immeuble n’a jamais rapporté quoi que ce soit de paranormal dans la nature.

    L’activité paranormale n’a commencé qu’après la construction de la maison, pendant que la famille Manrow était là, et s’est dissipée pour ne plus jamais être revue.
    Il ne semble pas y avoir jamais eu de grande tragédie sur la terre où se trouvait le manoir, ce n’était jamais un cimetière indien ou le site d’un asile psychiatrique ou d’une catastrophe, alors pourquoi devrait-il soudainement être si hanté?
    Pourquoi cela devrait-il être?
    Une idée est que c’était une sorte d’énergie psychique libérée par M. Manrow ou un membre de sa famille.
    Une autre possibilité curieuse est qu’il s’agissait de ce qu’on appelle un attachement spirituel, dans lequel les forces paranormales font en quelque sorte du stop avec quelqu’un ou quelque chose.
    Dans ce cas, il a été souligné que tout semble avoir commencé lorsque Mme Manrow est revenue d’un voyage à Hawaï avec de vieilles antiquités en remorque.
    Cela expliquerait certainement le «démon» apparaissant comme une vieille femme hawaïenne, alors ont-ils réussi à ramener quelque chose avec eux?
    Quoi qu’il en soit, cela semble avoir été certainement une hantise très agressive et violente, jaillissant d’une force avec une intention résolument insidieuse.
    Considérant qu’il n’a pas encore relevé la tête, nous ne savons peut-être pas d’où il vient ni où il est allé, mais nous pouvons certainement être heureux qu’il soit parti.

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile