La mystérieuse rencontre de GI…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); jQuery('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'La mystérieuse rencontre de GI…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2018/08/war-desert-guns-gunshow-163347.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); jQuery('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'La mystérieuse rencontre de GI…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2018/08/war-desert-guns-gunshow-163347.jpeg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); });

C’est durant la guerre de Corée que des GI auraient fait un mystérieuse rencontre avec un appareil d’origine inconnue…

C’est en 1951 que se déroule cette curieuse affaire. Un groupe de soldats américains se préparait à attaquer un village près de Séoul. Alors que le bombardement a commencé, un étrange engin. L’appareil aurait volé au milieu des tirs de bombardements. Il ne semblait pas subir le moindre dommage. L’objet pouvait manœuvrer dans des virages serrés et semblait avoir des capacités de navigation hors du commun.

Un des soldats, un certain Wall, raconte que l’appareil couleur de l’orange à une lumière bleu-vert pulsante, si brillante qu’il était presque difficile de la regarder. Wall a demandé à son commandant la permission de tirer à partir de son fusil M1, mais lorsque les balles ont frappé l’engin, elles n’ont fait qu’un bruit de ding métallique avant de tomber au sol.

Ensuite, Wall dit que lui et son unité ont été attaqués par une forme de rayon qui « émettait par impulsions, par vagues que vous ne pouviez voir visuellement que lorsqu’il vous visait directement. Wall se souvenait d’un balayage brûlant de sensation de picotement sur tout son corps. Tout le monde dans son unité s’est précipité dans des bunkers souterrains.

Trois jours après, les soldats ont été évacués. Lorsqu’ils ont finalement reçu un traitement médical, tous ont été atteints de dysenterie et d’un nombre très élevé de globules blanches.

Durant la guerre de Corée, de nombreux soldats ont vu des ovni. Si au départ certains ont cru à des appareil russes cette explication ne semble pas convaincante…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook-footer').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); });

You may also like...

1 Response

  1. Max Planc dit :

    Le rayon ET serait capable de provoquer sur la race humaine des cas d’hyperleucocytose.
    Il faut savoir que les leucocytes (globules blancs) augmentent en cas d’infection, d’inflammation ou d’un dysfonctionnement de la moelle osseuse.
    Posséder une telle arme serait le Graal pour n’importe quel pays, imaginez un satellite capable d’envoyer un tel rayon sur une cible terrestre depuis l’espace.
    Pas de trace d’impact, pas de bruit, juste une maladie.

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile