Le mystérieux fauteuil maudit de Valladolid….

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); jQuery('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'Le mystérieux fauteuil maudit de Valladolid….',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2021/04/Fauteuil-maudit.png' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); jQuery('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'Le mystérieux fauteuil maudit de Valladolid….',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2021/04/Fauteuil-maudit.png' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); });

En 1550, un médecin appelé Alfonso Rodriguez est arrivé il possédait un mystérieux fauteuil qui l’aurait amené à faire de terribles choses…

Alfonso, est arrivé dans la ville de Valladolid pour enseigner à la faculté de médecine de l’université de Valladolid. Alfonso avait appris la médecine en Italie.

C’était un spécialise de l’anatomie. C’était l’un des plus éminents spécialistes de son époque. Rapidement de nombreux médecins ont cherché à suivre ses cours. De tous les étudiants du cours, un a particulièrement souligné : Andres de Proaza. Andres avait 22 ans et était venu du Portugal à Valladolid. Andres semblait avoir un talent naturel pour l’anatomie et excellait par-dessus tout ses pairs. Andres avait des connaissances et une technique si étendues si raffinées qu’il a même dépassé son maître.

Durant cette année de cours, d’étranges faits divers ont eu lieu. Parmi ceux-ci, un enfant de neuf avant avait totalement disparu. Personne ne semblait associer le jeune étudiant portugais à ces disparitions, mais les voisins ont dénoncé que de l’endroit où il vivait, il entendait des gens pleurer et crier fréquemment. Les voisins ont commencé à le soupçonner. Certaines rumeurs disaient qu’Andrés de Proaza avait conclu un pacte avec le diable.

Andres vivait près de la rivière et des témoins ont vu d’importantes traces de sang dans l’eau. Des voisins ont prévenu les autorités qui se sont rendu dans la maison d’Andres.

Une fois la police sur place, ils ont découvert une terrible scène… Ils ont trouvé le corps de l’enfant disparu, il a été démembré. L’élève avait démembré l’enfant et épinglé les différentes pièces sur une planche en bois. En plus du corps de l’enfant, ils ont trouvé des animaux, également démembrés, et les restes d’autres personnes, bien qu’ils ne sachent pas de qui. Toute la maison était remplie de matériel médical, de sang, de corps humains, de corps animaux. Certains d’entre eux étaient encore en vie.

L’étudiant a été immédiatement arrêté et soumis à la question par l’inquisition. Durant le procès, il raconta une histoire terrifiante.

Il raconta qu’il possédait la chaise d’un ancien nécromancien. En s’asseyant sur la chaise, Proaza a acquis toutes les connaissances médicales avancées avec laquelle il a impressionné ses camarades de classe et ses professeurs. Il a également dit aux autorités que seuls des médecins bien qualifiés pouvaient s’asseoir dans son fauteuil éternellement maudit. Quiconque était assis sur la chaise mourrait trois jours plus tard. Il fut condamné à mort et toute ses affaires, dont le fauteuil, ont été transféré à l’université.

Tout le monde oublia la chaise quand, un XIXe siècle, elle refit son apparition. Une personne s’assit dans le fauteuil, trois jours après elle mourut. Plus tard, un étudiant fit de même est serait mort aussitôt.

Finalement la chase sera exposé avec un fil rouge afin que personne ne s’assoit de nouveau dessus et soit victime de la malédiction…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook-footer').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); });

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile