L’incroyable histoire de la femme qui disparaît…

C’est durant l’exposition universelle de Paris de 1889 qu’une incroyable histoire se déroule. Une jeune femme affirme que sa mère a disparu dans un hôtel…


Cette année-là, c’est l’exposition universelle de Paris durant laquelle on peut admirer celle qui deviendra le symbole de la capital française, la tour Eiffel. C’est dans l’agitation de la ville qu’une mère et sa fille anglaise arrive à Paris avant de reprendre le chemin vers l’Angleterre. Elles s’installent toutes les deux dans un hôtel. La mère à la chambre 342 qui est couverte de papier-peint rose et des rideaux de couleur mauve.


Arrivée dans la chambre, la mère est victime d’un malaise. Sa fille contact les secours à l’aide du personnel de l’hôtel et un médecin travaillant dans l’établissement se rend dans la chambre. Avec l’aide du directeur de l’établissement elle communique avec le docteur. Il diagnostique qu’elle est gravement malade. Malheureusement, il n’a pas les médicaments sur lui pour soigner la patiente. Il propose de rester avec la mère et que la fille se rende à son cabinet afin de récupérer les médicaments auprès de sa femme. Le cabinet médical est de l’autre côté de la ville.


La fille prend un fiacre, malheureusement le chauffeur semble tourner en rond sur la route, la femme du médecin a du mal à retrouver le médicament. Il lui faudra quatre heures pour revenir à l’hôtel et c’est arrivé sur place que tout bascule…
Arrivé sur place, le directeur affirme que sa mère ne se trouve pas dans son établissement et qu’il n’est au courant de rien à son propos. Il affirme que la jeune femme est arrivée seule à l’hôtel. Effarée, elle demande à voir le registre et découvre que la chambre est occupée par un autre voyageur et que la signature pour la chambre 342 n’est pas celle de sa mère. Elle demande à voir la chambre. Finalement le directeur accepte et elle découvre que la décoration à totalement changé à l’intérieur. Les bagages présents ne sont pas ceux de sa mère.


Prise de panique, la jeune fille quitte les lieux et se dirige à l’ambassade d’Angleterre. Les autorités n’arrivent pas à croire à une telle histoire qui semble plus un délire qu’un authentique témoignage. Il semble que son témoignage ait changé au fil du temps et au fil des interlocuteurs. Décrivant des personnes différentes et des lieux différents. Petit à petit, elle perdra la raison et finira ses jours dans un hôpital psychiatrique.


Est-ce que la jeune fille était victime d’hallucination ? Est-ce qu’elle avait déjà sombré dans la folie ou bien avait-elle contracté une maladie en Inde qui l’avait fait délirer ? Difficile de savoir. Cette histoire sera reprise au cinéma par Alfred Hitchcock dans le film The Lady Vanishes. Personne ne sera le fin mot de cette curieuse histoire…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :