La surprenante affaire de Jeannette DePalma…

Cette curieuse affaire date de 1972, une jeune fille de 16 ans est retrouvé morte. Pour certaines personnes, sa mort serait liée à la sorcellerie…


Si tout le monde connaît aujourd’hui l’histoire de Salem, la peur de la sorcellerie reste tenace, et même dans les années soixante-dix, en plein cœur des Etats-Unis elle reste présente…


Tout commence en 1972 à Springfield dans le New Jersey lorsqu’un chien ramène chez son maître le bras en état de décomposition d’un cadavre. Effrayée par une telle découverte, la famille prévient les autorités. La police se lance dans les recherches des restes du cadavre dans toute la région.


C’est en haut d’une falaise que le corps d’une jeune fille, Jeannette DePalma, est retrouvé. Elle avait disparu quelques semaines plus tôt sans laisser de traces. Le corps était malheureusement dans un état de décomposition trop avancé pour déterminer exactement les causes de la mort. Mais certains éléments étaient troublants.


En effet, la falaise où elle avait été retrouvée était couverte de symbole occulte. Et, pour beaucoup de personnes, son corps avait été découvert sur une sorte d’autel improvisé.
Une légende de la région raconte que treize sorcières auraient été enterrées sous une route de la ville. Tout ce climat fit croire à la population que des sorcières auraient perpétrer ce crime lors d’une sorte de rituel satanique. Les symboles et l’étrange décès faisant partie d’une cérémonie sataniste où se serait déroulé un sacrifice.


Malheureusement, quelques temps après la découverte du corps, la région fut inondée détruisant les preuves ainsi que les symboles.


Un sans domicile fixe a été pendant un temps suspecté, mais il n’avait aucun lien avec le meurtre. Avec la disparition des preuves, l’enquête piétina et fut classée sans suite.
Les hypothèses pour expliquer son meurtre sont variées. Certaines personnes pensent à une sorte de rituel satanique allant jusqu’à un sacrifice humain. D’autres pensent qu’elle aurait été agressée et tuée par des lycéens qui étaient satanistes parce qu’elle aurait essayé de les évangéliser.


Aujourd’hui encore la population évite le sujet, comme si cette histoire était marquée de tabou. Entre les légendes, les histoires de sorcières, et le crime, les gens préfèrent rester silencieux…


Les croyances en la sorcellerie restent encore profondément implantées dans la mémoire collective. La peur de l’inconnue est toujours présente. Difficile de dire ce qui s’est passé, était-ce un meurtre rituel ? Au bien tout autre chose. On ne le sera sans doute jamais.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :