La curieuse histoire d’Angélique Cottin…

Cette intéressante affaire date de 1846 elle se déroule près de La Perrière dans l’Orne. Une jeune femme aurait été hantée par un Poltergeist…

Angélique Cottin est une jeune fille pauvre de 14 ans vivant avec sa famille pauvre dans l’ouest de la France. Tout aurait commencé le 15 janvier 1846. Sa famille était pauvre. Ce jour-là, elle travaillait de la soie avec quelques amis. Soudain, la table sur laquelle elle travaillait se mit à trembler. Ils en auraient parlé aux adultes, mais personne n’y croyait, les adultes pensèrent que ce n’était qu’une plaisanterie d’enfant. Le phénomène continua chaque fois que la jeune fille s’approchait de la table.

Finalement, les parents d’Angélique commencèrent à la croire. Ils décidèrent de l’emmener chez le prêtre de la paroisse en espérant qu’il procède à un exorcisme. Celui-ci considéra que ce cas relevait plus d’un problème mental que de la présence d’un démon. Il envoya la famille voir un médecin.

Le médecin ne décela rien de particulier. Mais au cours d’une de ces rencontres, il assista au déplacement d’objet en présence de la jeune femme. Il vit des objets s’éloigner rapidement d’Angélique après qu’elle ait eu un contact avec eux. Certaines personnes affirmèrent qu’elles ressentaient des sortes de décharges électriques quand ils la touchaient. D’après le médecin, des hommes tenaient les meubles qui se trouvaient à côté d’elle. L’activité était généralement plus intense le soir.

Finalement, elle fut envoyée dans une université afin que des scientifiques se penchent sur son cas. D’après un comité d’universitaires, le phénomène était réel et aurait été observé par plusieurs professeurs. Les résultats furent publiés dans le journal des débats en février 1846. Les experts ont continué à l’étudier, mais auraient surtout été témoins de tremblement quand elle était assise sur une chaise. Difficile de dire vraiment s’il s’agissait de phénomène paranormal ou simplement d’une supercherie. Le phénomène se serait soudain arrêté le 10 avril 1846, elle quitta le comité à ce moment-là.

Elle ne revint jamais voir le comité, mais elle aurait fait des démonstrations devant du public pour de l’argent. On ne sut jamais vraiment s’il s’agissait d’une supercherie ou d’un phénomène réel. De même difficile de dire s’il s’agissait de la présence d’un potergeist ou bien si la jeune femme avait des talents en télékinésie. L’histoire est troublante, mais les conclusions du comité restent très discutables. La famille, avait-elle utilisée la jeune femme dans le but de se faire de l’argent ? Angélique, avait-elle un don ? On ne le sera sans doute jamais…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :