Spiritisme

L’étrange cas de Zona « Elva » Heaster…

Cette mystérieuse affaire date de 1897. Zona « Elva » Heaster est une Américaine vivant à Greenbrier dans l’ouest de la Virigine. Elle fut découverte morte dans sa maison, mais son histoire ne se finit pas là…

Zona était mariée à Edward qui travaillait à l’époque chez un maréchal-ferrant. Le 23 janvier 1897, celui-ci était au travail, il demanda à un jeune garçon qu’il connaissait d’aller voir sa femme afin de lui demander si elle avait besoin qu’il fasse quelques courses en revenant du travail. Le jeune homme parti donc à la maison du couple. Il frappa à la porte sans aucune réponse, il décida d’entrer au cas où Elva ne l’aurait pas entendu. En entrant, il découvrit son corps sans vie. Les sources divergent, dans certains cas elle aurait été retrouvé en bas de l’escalier, dans d’autres elle se trouvait à côté du lit. Quoiqu’il en soit, le garçon se précipita chez lui pour en parler à ses parents qui prévinrent le médecin afin de constater le décès.

Pendant ce temps, il semble qu’Edward eût vent du décès de son épouse. Il se précipita chez lui. Avant même l’arrivé du médecin, il avait nettoyé le corps et l’avait habillé avec une robe ayant un col très haut. Le médecin pu à peine examiner le corps, l’époux était tellement hystérique qu’il ne réussit qu’à constater le décès sans véritable examen poussé. Edward avait affirmé vouloir s’occuper du corps de la défunte. La tradition locale voulait pourtant que ce soit des femmes proches qui s’en occupe.

Le corps de la malheureuse fut rapidement enterré. La mère de Zona, Mary-Jane Heaster se rendit aux funérailles de sa fille, mais n’était pas convaincu que son décès soit accidentel. En effet, elle n’aimait pas son gendre. Il était de notoriété qu’il était violent et la mort d’Elva lui sembla suspect. Elle prit un linge blanc dans le cercueil durant l’inhumation. En rentrant chez elle, elle voulut le laver et l’eau devint rouge, pour elle, c’était la preuve de la culpabilité d’Edward. Ce ne fut pas le seul événement bizarre…

Un mois après la mort de sa fille, une nuit, Mary-Jane racontent avoir vu sa fille flotter dans la chambre. Elle lui affirma qu’Edward l’aurait attaqué et lui aurait brisé le coup. Afin de prouver cela, le fantôme aurait tourné sa tête à cent quatre-vingts degrés… Durant trois lui, le phénomène se reproduisit. La mère décida de rencontrer le procureur de la région et de lui parler de ses doutes quant à la mort de sa fille. Celui-ci contacta le médecin qui lui expliqua qu’il ne put faire d’examen complet du corps. Il fut donc demandé d’exhumer le corps malgré les protestations de son mari. Quand le corps fut examiné, il fut facile de voir qu’elle avait eu le coup brisé, ce qui explique le col de la robe ainsi que la promptitude qu’avait eu son mari pour la changer et faire sa toilette mortuaire.

Durant le procès, le témoignage de Zona à travers sa mère fut pris en compte et son mari fut condamné. Difficile de savoir si l’histoire du fantôme est véritable ou non, mais dans tous les cas justice fut faite…

Publicités

Catégories :Spiritisme

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.