Spiritisme

L’étonnante histoire de John Dee…

Nous sommes le 13 novembre 1527, lorsque naquit, dans la ville de Mortlake en Angleterre, celui qui se nomme John Dee. Son apparence et tout de lui nous fait penser au magicien classique, il était grand, mince avec une longue barbe et était un bien mystérieux personnage…

Déjà tout jeune, il était d’une rare précocité, il s’intéressait à tout ce qui était autour de lui. Il prit bientôt des cours au Collège Saint John à Cambridge. Il passait son temps à étudier, s’intéressant à tout ce qui astrologie et autre science de l’époque. Il réussit à obtenir toute les palmes. Il passait son temps à étudier, il dormait 4 heures par jour, prenait deux heures de sa journée pour manger et le reste du temps étudiait.

Plus tard, il étudia le Cabale, s’intéressant beaucoup aux œuvres de Cornélius Agrippa dont son ouvre majeur « De Occulta Philosophia ». Il continua ses études au Trinity College où il fut encore parmi les meilleurs. Il dévorait toujours avec acharnement les ouvrages sur le cabalisme et s’intéressa aussi à l’alchimie. Sa réputation commença à grandir et en 1548, il accepta l’invitation du célèbre Astrologue Mercator qui lui proposa de continuer ses recherches à l’université de Louvain. Il n’acheva pas ses études, il partit voyager et rencontrer de nombreux initiés. Il eut de nombreux problèmes avec l’Église, suite au couronnement de Mary Tudor en Espagne la magie et les mathématiques furent juger hérétique et il fut à deux doigts de passer sous le coup de l’inquisition. Finalement, il fut innocenté et en associant avec l’inquisition, il put faire grandir sa bibliothèque en récupérant les ouvrages des gens accusés… Il fut bientôt aperçu par la reine Elisabeth 1ere et devint son magicien et astrologue personnel. C’est elle qui lui présenta sa future femme, Jane Fromond, avec qui il aura 5 enfants.

En 1582, il fait une rencontre qui alla bouleverser sa vie. Un homme se présenta à son domicile, un certain Edward Kelly. Celui-ci était médium, mais avait une assez mauvaise réputation. À l’époque de leur rencontre, il n’avait que 27 ans. Il avait étudié, notaire, mais suite à une accusation de faux avait eut les oreilles coupées. Il avait aussi été accusé de Nécromancie… Dee a la même époque fit une étrange rencontre, un soir de novembre, il vit apparaître à sa fenêtre l’ange Uriel qui lui remis une pierre de voyance…

Au départ, Dee fut sceptique quant aux compétences de Kelly, mais celui-ci au travers de la pierre de voyance vit de nouveau l’ange Uriel qui lui confia comment confectionner un talisman nommé le Sigillum Aeifmeth. Ils firent tous les deux des centaines de séances de voyance, l’ange leur disaient parfois de se déplacer et les deux mages ainsi que leurs familles parcoururent toute l’Europe. Grâce à cette pierre et aux pouvoir de Kelly ils purent prévoir de nombreux événement, la mort de Marie Stuart, la tentative d’invasion de L’Armada Espagnole. Toutes ses révélations se faisaient dans une sorte de langage, la langue d’Hénocque qui d’après ce que leur avait dit l’ange était celle utilisée par les anges dans le jardin d’Eden…

À chaque séance, il effectuait le même rituel, Kelly s’asseyait devant la table, les pieds reposant sur un plateau sur lequel était gravé un hexagramme hénochéin. Sur la table se trouvait le Sigillum Dei AEmeth et par-dessus la pierre de voyance. L’ange transmettait de Kelly les messages que Dee recopiait. L’ange leur transmit de nombreux carrés magiques ainsi qu’un manuscrit intitulé Liber Logœth. En tout le livre contiendra 2401 carrés (49 par 49). Le travail durera en tout 14 mois. L’esprit dictait toujours les appels et les invocations angéliques à l’envers pour éviter de faire venir ces entités. Hélas, la collaboration entre les deux hommes s’arrêta, pour certain leur réputation était très mauvaise, pour d’autre un esprit leur aurait demander de s’échanger leurs femmes pour une nuit et Dee ne l’aurait pas supporter… En 1608, le 22 décembre John Dee mourra. Kelly mourra après avoir été arrêtée et emprisonnée par Rodolphe 2 de Habsbourg.

L’alphabet Enochien se compose de 21 lettres. Des études démontrèrent que cette « langue » possédait une grammaire rudimentaire ressemblant par certains aspects à celle de l’anglais. Pour certain, John Dee avait reçu des anges leur propre langue. De nombreux magiciens étudièrent ces tablettes, certaines y trouvèrent un enseignement magique pour invoquer les esprits voir les démons… Pour d’autre enfin Kelly n’était qu’un menteur qui aurait abusé de la confiance de Dee. Dans tous les cas, les tablettes et manuscrits ainsi que les pierres sont aujourd’hui conservées au British Museum.

Publicités

Catégories :Spiritisme

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.