Mystère & co

Le curieux drapeau féérique de Dunvegan…

Si nous sommes nombreux à connaître le clan écossais des MacLeod, peu connaissent l’histoire du mystérieux artefact d’origine féerique qu’ils possèdent. En effet au cœur de leur château se trouve le drapeau féerique de Dunvegan.

Ce drapeau est un héritage des chefs de clan MacLeod. Il est encore conservé dans le château de Dunvegan. Il est composé de soie et mesure environ quarante-six centimètres de côté et forme un carré. Il est aujourd’hui en très mauvais état, déchiré a plusieurs endroits. Au début du dix-neuvième siècle, on pouvait encore voir des croix de couleur rouge, mais elles ont depuis disparu.

L’origine de cet artefact reste encore aujourd’hui mystérieuse. La plus ancienne légende raconte que l’un des chefs du clan avait épousé une fée. Celle-ci devait retourner au royaume des fées au bout de sept ans (certaines sources parlent de vingt ans). Quoiqu’il en soit le couple eu un enfant. Au moment du départ de la jeune fée, elle demanda à son mari de ne jamais laisser le bébé seul car elle ne supportait pas de l’entendre pleurer. Puis elle fit ses adieux à son enfant et au chef du clan. Afin de soulager son chagrin une fête fut organisé dans le château. L’enfant fut confié à une nourrice. Celle-ci entendant la musique et les chants de la fête quitta l’enfant endormi. Le chef de clan aperçu, la nourrice et se rappela des mots de sa femme. Quand il arriva, il retrouva le bébé en pleure dans les bras de sa mère, qui disparut laissant derrière elle une étole de soie. Cette étole était le drapeau…

La légende raconte que ce morceau de tissu pouvait être invoqué trois fois afin de protéger le clan. Après ces trois fois, le drapeau disparaîtra. Il fut utilisé déjà deux fois, une fois lorsque la peste du bétail faisait rage et une autre fois durant la bataille de Bloody Bay. À un moment, le clan voulu l’utiliser durant la Seconde Guerre mondiale, mais finalement ne le fit pas. Par contre, des aviateurs de la Seconde Guerre mondiale portèrent des photos du drapeau qui les auraient protégé…
Des analyses ont été faites sur le tissu qui proviendrait, semble-t-il, du proche orient, sans doute de Syrie ou de Rhodes. Certains experts pensent qu’il pourrait s’agir de la relique d’un saint provenant des croisades.

Comme dans beaucoup de mythes, difficiles de faire la part de la légende et de la réalité. Véritable tissu féerique ? Reste de linge d’un Saint ? On ne le sera sans doute jamais, l’objet est fortement dégradé et les analyses risqueraient de l’endommager encore plus. Cet étrange Drapeau restera encore de nombreux siècles dans le patrimoine du clan MacLeod et le protégera encore longtemps…

Publicités

Catégories :Mystère & co

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.