L'étrange Navette de Toprakkale …

La navette de Toprakkale est un objet bien connu dans le domaine des artefacts antiques. Et l’un des plus incroyable OOPART…

L’auteur et enquêteur Zecharia Sitchin a retracé cet artefact dans un musée d’Istanbul, en Turquie. Il n’était pas exposé, car les conservateurs pensaient qu’il s’agissait supercherie. L’artefact, nommé d’après le site de Toprakkale où il a été trouvé, semblait ressembler à une fusée avec un astronaute assis dedans et donc il ne pouvait pas être très vieux, c’est ce qu’ils ont pensé.

Toprakkale, situé près du lac Vani dans la région du Caucase, est lui-même un site extraordinaire.

Dans l’Antiquité (9e siècle avant J.-C.), elle était connue sous le nom de Tushpa, la capitale du royaume d’Urartu. Tushpa a été fondée par la construction d’une forteresse à l’extrémité ouest de la citadelle de Van.

Les murs de cette ancienne forteresse urartienne, souvent simplement appelée Toprakkale, sont spéciaux, car ils sont construits avec une maçonnerie cyclopéenne. Cela signifie que les murs sont construits sans mortier, avec d’énormes blocs de pierre. Cette méthode de construction était déjà légendaire pour les anciens Grecs, qui imaginaient que de tels murs ne pouvaient être construits que par une race de géants, appelés Cyclopes. La maçonnerie cyclopéenne se retrouve en Europe dans les bâtiments mycéniens, mais aussi sur d’autres continents, par exemple au Machu Picchu, au Pérou et sur d’autres sites précolombiens. On croirait presque être dans des textes de Lovecraft. Personne ne sait vraiment les méthodes utilisées et ces constructions restent des plus incroyables.


L’objet le plus étonnant reste cette sculpture. Zecharia Sitchin décrit cet objet comme étant « une maquette sculptée de ce qui, aux yeux des contemporains, ressemble à une fusée à nez conique… Propulsée par un groupe de quatre moteurs d’échappement à l’arrière entourant un moteur d’échappement plus gros, la fusée a de la place pour un seul pilote – montré et inclus dans la sculpture ».


Malheureusement, il manque la tête du pilote et on ne sera sans doute jamais quelle apparence, il avait. Il n’est pas non plus possible de dater de la pierre et, par prolongement, savoir si elle a été sculptée récemment ou s’il ne s’agit que d’une supercherie. Le mystère restera sans doute à jamais entier…

  2 comments for “L'étrange Navette de Toprakkale …

  1. 25 mars 2020 à 13 01 37 03373

    les anges déchus, qui ont enfanté les géants, héros de l’antiquité. Ces anges qui reviennent bientôt malheureusement et nous feront croire leur vérité pleine de mensonges. Wait and see!

    J'aime

  2. Skargil
    27 mars 2020 à 20 08 54 03543

    Là est le problème: On ne peut pas véritablement dater une scupture. La seule chose possible à faire pour s’assurer d’une certaine validité, c’est d’être certain qu’elle provient bien d’un site archéologique et inventorié. Quand a l’interprétation, il faut quand même garder des pincettes, et ne pas tout voir avec notre oeil d’occidental du 21e siècle.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :