Les terrifiants feux d’Odon…

Dans les années quarante, une ferme a été victime d’incendies expliqués, certaines personnes qu’une sorte de poltergeist en serait l’origine…


William Hackler est un fermier, il vit avec sa famille, composé de son épouse et de ses cinq enfants, dans une exploitation près de la ville d’Odon dans l’Indiana.
Tout commence le 21 juin 1940, il est environ 8h du matin quand William quitte la maison après son petit-déjeuner pour aller travailler. Un des habitants de la maison, se met à crier qu’il y a une odeur de brûler. La famille décide de quitter la maison, mais en sortant une des filles, Dorothy, découvre qu’un des murs de la maison sous la fenêtre d’une chambre est en feu. Les pompiers arrivèrent sur place et éteignirent le feu. Après avoir arraché le plâtre, ils ont constaté qu’il n’y avait pas de cheminée derrière ni de dégâts de feu. Il faisait chaud et les poêles étaient tous éteints. La maison ne possédait pas l’électricité et il n’y avait donc pas de risque d’incendie électrique.


Les pompiers partirent, mais quelques minutes après leur départ, un nouvel incendie se déclara. Minnie, l’épouse de William, découvrit un foyer au milieu d’un matelas. Entre 8h du matin et 11h, en tout, neuf incendies se déclarèrent sans explication. Les foyers démarraient les uns après les autres sans qu’il y soit de flamme à proximité. Un pompier a remarqué que de la fumée s’écoulait entre les couvertures d’un livre et qu’en ouvrant celui-ci, l’intérieur du livre était en feu. Un autre incendie a éclaté du côté opposé à celui de la maison. Encore une fois, cela semblait provenir de l’intérieur du mur.


À la fin de la journée, vingt-huit incendies apparemment spontanés ont été éteints.
En juillet, les Hacklers avaient décidé de déplacer la maison. Ils ont déménagé tous leurs biens de la maison et William, assisté de voisins, a commencé à démonter la maison, planche par planche. Ils l’ont ensuite reconstruit à environ un kilomètre de distance, plus près de la route principale. En août, ils ont été réinstallés. Ils n’ont plus connu d’incendie à cet endroit, bien qu’en 1964, William et sa seconde épouse Clara aient été victimes d’un incendie mineur dans une maison voisine de Bedford qui n’avait causé aucun dégât. Il est décédé en 1981 à l’âge de 90 ans.


Personne ne connaît la cause de ces incendies et pourquoi le fait de déplacer la maison à mis fin à ces manifestations. Certaines personnes pensent à un poltergeist ou un phénomène de pyrokinésie. Mais pourquoi à cet endroit et pas à l’autre ? On ne sera sans doute jamais…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :