L’étrange mort d’Isidore Fink…

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Reips dit :

    Et s’il avait été tué à bout portant par la fenêtre restée ouverte par la suite ? Il a pu converser avec l’assassin qui aurait sorti son arme pour quelque conflit, tenté de repousser le canon avec sa main gauche avant que le coup ne parte à travers droit au coeur. Il manque de nombreuses informations comme la localisation des résidus de poudre, la position des traces de sang, etc…

    • hollowsoul dit :

      Il y avait de la poudre sur le corps montrant que le coup était portant, j’avais oublié de le mentionné. Seul un enfant pouvait franchir la fenêtre mais le corps était éloigné du corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *