Les étranges cris au fond des océans…

', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: ''}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); jQuery('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); jQuery('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'Les étranges cris au fond des océans…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2019/01/sea-ocean-rocks-waves.jpg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); jQuery('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'Les étranges cris au fond des océans…',media: 'https://mysterium-incognita.com/wp-content/uploads/2019/01/sea-ocean-rocks-waves.jpg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); });

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Max Planc dit :

    Il ne faut sans doute pas spéculer plus que de raison sur ces sons mystérieux venant des grandes profondeurs, la réponse est parfois plus simple qu’on ne le croit.

    La fosse se situe sur une frontière de plaques tectoniques, dans une zone de subduction où la plaque pacifique passe sous la plaque philippine.
    La fosse des Mariannes agit comme une sorte de gigantesque caisse de résonance pour les sons de surface comme ceux du sous-sol : on y entend des appels de baleines, des turbines de bateaux et d’autres plus mystérieux, comme des halètements, des soupirs, des frottements tectoniques…

    « Antequam terra moveatur, solet mugitus audiri… » disait Sénèque [« Avant que la terre ne soit déplacée, il est généralement un bruit rugissant… »].
    De tous temps, les hommes ont entendu des sons accompagner les tremblements de terre, et n’ont pas manqué de les comparer, suivant les époques, au tonnerre, au grondement d’un camion qui passe ou au bruit d’un avion franchissant le mur du son.
    Qu’y a-t-il à entendre derrière ces ondes acoustiques audibles… et derrière celles qui ne le sont pas ?

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exit mobile version